Hockey sur glace: week-end parfait pour Lausanne et Fribourg, Genève trébuche

Lausanne est en forme en ce début de saison. Les Vaudois ont pris la mesure de Davos (4-3) et ont signé leur troisième succès en quatre parties. Fribourg a également vécu une belle soirée en s’imposant 4-2 contre Lugano. De son côté, Genève s’est incliné face à Ambri (2-3)

10 oct. 2020, 22:29
Denis Malgin a inscrit un but exceptionnel pour permettre à Lausanne de battre Davos

Deux matches et deux succès 4-3 pour le LHC. Et les deux rencontres ont été relativement similaires avec des Lions menés et capables de renverser la vapeur avant de serrer les fesses en fin de match.

Lausanne a battu Davos en appuyant sur l’accélérateur durant le tiers médian. Et les Vaudois ont pu compter sur un Denis Malgin étincelant. En transit en attendant le redémarrage de la NHL, probablement début janvier, le joueur des Toronto Maple Leafs a offert l’un des plus beaux buts de la nouvelle patinoire de Malley. Et cette égalisation, peu de temps après le 1-2 de Palushaj a permis aux Vaudois de ne pas douter trop longtemps. Lausanne peut aussi remercier Sandro Aeschlimann qui s’est troué sur le 4-2 de Gibbons (46e).

 

 

Du côté vaudois, le jeu prôné par McTavish tranche avec celui imaginé et martelé par Ville Peltonen. Si le jeu semble souvent bien plus brouillon que sous l’égide du Finlandais, les joueurs à vocation offensive donnent le sentiment de s’amuser. Par contre, les coaches lausannois devront travailler le jeu en infériorité numérique. Le LHC a en effet pris trois buts alors que Davos se trouvait en situation de power-play.

A Fribourg, Gottéron a enchaîné après son joli résultat à Bienne. Privés de Desharnais, Herren et Rossi, les Dragons n’ont pu aligner qu’onze attaquants, mais les fines gâchettes de Christian Dubé ont montré la voie. Killian Mottet est en mode serial buteur, Viktor Stalberg semble parfaitement à l’heure et Chris DiDomenico sait se rendre indispensable. Quand tout ce petit monde parle d’une même voix, le travail de Reto Berra s’en trouve facilité.

 

 

Aux Vernets, Genève-Servette se sentait peut-être trop en confiance après les deux points ramenés de Zurich la veille. Face à un adversaire à la force offensive limitée, les Aigles pensaient sûrement qu’ils allaient ne faire qu’une bouchée des Léventins. Mais les Tessinois ont su profiter de leurs chances et des pénalités genevoises pour battre à trois reprises leur ancien gardien, Daniel Manzato. Et malgré une grosse poussée en fin de match et le talent des artilleurs grenat, Ambri est parvenu à tenir le score et à rentrer au-delà du Gothard avec les trois points.

En déplacement à Langnau, Bienne a montré un visage qu’on ne lui connaissait pas. Rapidement menés au score, les Seelandais ont renversé la vapeur pour virer en tête (2-4, 45e). Mais cette réussite de Rajala n’a pas suffi et les Emmentalois sont revenus à hauteur à la 59e. Bienne a finalement passé l’épaule en prolongation sur un but de l’étonnant Janis Moser.

Dans les deux autres rencontres de la soirée, Zoug a battu Berne 2-1 et Zurich a eu besoin de la prolongation pour venir à bout de Rapperswil 2-1.