Hockey: Fribourg Gottéron, une victoire à l'arraché

Les joueurs de Fribourg Gottéron ont remporté le 5e match face à Kloten 2-1. Menés 3-2 dans la série, ils se rendront mardi soir à Kloten, pour un VI acte.
07 août 2015, 13:34
Der Fribourger Julien Sprunger kaempft um den Puck mit dem Klotener Michael Liniger, gegen Torwart Martin Gerber, im 5. Playoff-Halbfinalspiel der National League A zwischen dem HC Fribourg-Gotteron und den Kloten Flyers am Samstag, 5. April 2014, in der BCF-Arena in Fribourg. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)

Fribourg Gottéron s'est imposé 2-1 ap dans le cinquième acte des demi-finales face aux Kloten Flyers. Les Fribourgeois sont malgré tout toujours menés 3-2 dans la série.

A quatre secondes des vacances. Gottéron était exactement à quatre secondes des vacances avant que Julien Sprunger ne fasse chavirer Saint-Léonard en arrachant l'égalisation dans les ultimes battements d'une rencontre crispante. Et à la 74e, Julien Sprunger a déboulé sur la droite. Une passe à Mauldin, Gerber fait l'arrêt, mais Pouliot suit bien et délivre la patinoire.

Jouer simple, sans fioritures. Retrouver les valeurs entrevues lors du troisième match et la belle victoire 7-1. Bousculer à nouveau ces Aviateurs si coriaces. Telle était la mission qui incombait aux joueurs de Hans Kossmann pour ce cinquième duel.

Dans le tiers initial, les 6700 spectateurs ont vu un Fribourg appliqué et impliqué. Pas question de commettre des bourdes et d'offrir le quatrième point aux Zurichois. Hans Kossmann a ainsi décidé de laisser Thibaut Monnet en tribunes et de titulariser Adrien Lauper, tout en mettant Plüss avec Dubé et Hasani. Mais comme jeudi à la Kolping Arena, les Dragons ont de la peine à entamer leurs tiers. 56 secondes après le départ de la période médiane, Kloten a pu ouvrir le score. Bieber a effectué un superbe travail en conservant le puck. Un coup d'oeil pour voir Romano Lemm au centre de la zone de défense fribourgeoise qui n'a pas manqué de lancer dans le haut du filet pour battre Benjamin Conz.

Gottéron a mis quelques minutes avant de remettre ses idées en place. A la 26e, Mauldin a bien failli égaliser, mais le poteau a repoussé l'envoi de l'Américain. Fribourg a encore eu deux grosses possibilités de niveler la marque. A la 30e, Abplanalp est venu soutenir l'attaque et son tir a trouvé le plexiglas derrière Gerber. Et à la 37e, les locaux ont asphyxié les Aviateurs durant une minute. Sprunger, Bykov et Hagman ont donné le tournis à l'arrière-garde alémanique. Sans récompense. Une récompense que le grand numéro 86 est allé chercher à quatre secondes de la fin du troisième tiers en propulsant le puck au fond des filets. Un but de gratteur. Un but inscrit là où "ça fait mal". Un but mérité compte tenu de la débauche d'énergie des Fribourgeois. Et dire que Romano Lemm a manqué la cage vide quelques secondes avant.

Les Dragons ont prouvé qu'ils avaient encore le feu sacré. Mardi à Kloten, ils devront afficher le même état d'esprit. L'espoir de disputer la finale est à ce prix.

Fribourg Gottéron - Kloten Flyers 2-1 ap (0-0 0-1 1-0 1-0)

St-Léonard: 6700 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: Kämpfer/Kurmann, Arm/Küng. But: 21e Romano Lemm (Bieber) 0-1. 60e (59'56!) Sprunger (Plüss, Dubé/à 6 contre 4) 1-1. 74e Pouliot (Mauldin, Sprunger) 2-1.

Pénalités: 2 x 2' contre Fribourg, 4 x 2' contre Kloten. Topscorers PostFinance: Plüss; Mueller.

Fribourg: Conz; Kwiatkowski, Ngoy; Kamerzin, Schilt; Helbling, Abplanalp; Huguenin; Hasani, Dubé, Plüss; Mauldin, Pouliot, Mottet; Sprunger, Bykov, Hagman; Fritsche, Ness, Vauclair; Lauper.

Kloten: Gerber; DuPont, von Gunten; Blum, Schelling; Randegger, Vandermeer; Frick; Mueller, Santala, Bieber; Bodenmann, Liniger, Steinmann; Bühler, Romano Lemm, Stancescu; Herren, Jenni, Aurelio Lemm; Hoffmann.

Notes: Fribourg sans Huber, Jeannin (blessés), Brügger, Monnet, Birbaum, Jurcina ni Miettinen (surnuméraires); Kloten sans Du Bois, Stoop (blessés), Leone ni Hennessy (surnuméraires) 26e poteau de Mauldin. 57e temps-mort de Kloten. 60e (59'25) temps-mort de Fribourg. Dès 59'04 Fribourg joue sans gardien.