Battu, Université devient lanterne rouge

18 oct. 2010, 10:12

Samedi, les Universitaires voulaient et devaient gagner, au risque de se retrouver lanterne rouge du championnat. Mission pas accomplie, puisqu'ils ont été battus 3-2 à Villars.

D'ailleurs cela ne commença pas très bien, avec un but encaissé après tout juste 3 minutes de jeu. Puis les Neuchâtelois ont serré les rangs face à des recevants très agités, pour égaliser quelques secondes avant la première sirène, et il faut bien le dire, contre le cours du jeu.

Mais au deuxième tiers, le débat s'est équilibré. Camenzind parvenait tout de même à donner une longueur d'avance aux siens sur un contre, alors que les hommes de Glanzmann étaient en power-play. Malgré un bon nombre d'offensives des deux côtés, le score ne bougea plus jusqu'à la pause. C'est peut-être là que les pensionnaires du Littoral ont fauté, tant ils se sont procurés de nettes occasions, sans parvenir à concrétiser.

Université débuta la dernière période tambour battant mais se heurta sans cesse à l'excellent Mayor. Broillet, bien servi pas Gnaedinger, trouva finalement l'égalisation à 10 minutes du terme. Mais soixante secondes plus tard Villars reprenait l'avantage en supériorité numérique. Ce but de Damien Eisenring mis fin aux espoirs de Dorthe et Cie qui lancèrent toutes leurs forces dans les dernières minutes du match, sans trouver la faille.

Au final, la partie s'est jouée à des détails, des réglages. L'état d'esprit était le bon, mais les points font toujours défaut. Après cinq journées, Université se retrouve dernier du classement à une longueur de Tramelan et Saastal. Il faudra impérativement inverser la tendance mardi soir face à Yverdon, à domicile. Cela pourrait être un déclic dans la saison des Neuchâtelois... /ero