Réservé aux abonnés

Quand l’inconstance tempère l’enthousiasme

La Suisse s’est qualifiée pour l’Euro 2020, mais son parcours parsemé de «trous d’air» appelle à une évidente retenue.

20 nov. 2019, 00:01
Switzerland's defender Nico Elvedi, Switzerland's goalkeeper Yvon Landry Mvogo Nganoma, Switzerland's defender Jacques Francois Moubandje, and Switzerland's goalkeeper Yann Sommer, from left, board a Titan Airways plane, one day after wining (6-1) the UEFA Euro 2020 qualifying Group D soccer match between Gibraltar and Switzerland, on the airstrip of the Gibraltar International Airport, in Gibraltar, this Tuesday, November 19, 2019. (KEYSTONE/Anthony Anex) GIBRALTAR SOCCER EURO 2020 QUALIFICATION GIB CHE

«Nous en sommes conscients, rien n’a été simple, mais au bout du compte nous pouvons être heureux, tout finit bien avec notre première place.» Yann Sommer résume parfaitement ce qu’a vécu l’équipe de Suisse dans les éliminatoires de l’Euro 2020.

Cependant, il aura fallu attendre la 85e minute et l’égalisation de l’Irlandais Doherty, lundi, pour que le Danemark glisse derrière les Helvètes. Voilà ainsi une position de leader qui a de l’allure. Elle n’offrira toutefois que le deuxième chapeau lors du tirage au sort du 30 novembre à Bucarest. Un détail, quand on sait que 16 des 24 qualif...