ManU éternel favori malgré le départ de Ronaldo

02 août 2015, 18:47

Manchester United tentera dès ce week-end de remporter un quatrième titre consécutif de champion d'Angleterre, exploit qui n'a jamais encore été réalisé. Mais l'opposition ne l'entend pas de cette oreille. Manchester City, qui s'est massivement renforcé, rêve aussi de jouer un mauvais tour à son rival local...

Le champion en titre a tout de même perdu Cristiano Ronaldo (Real Madrid) et Carlos Tevez (Manchester City). Il reste cependant favori en raison de son effectif très fourni et équilibré, mais aussi à cause de l'habileté légendaire de Sir Alex Ferguson à trouver de nouvelles solutions. A cet égard, le pari tenté avec Michael Owen ne manque pas d'intérêt.

A Liverpool, où le titre se fait attendre depuis 1990, Rafael Benitez espère que Steven Gerrard et Fernando Torres seront épargnés par les blessures. Le départ de Xabi Alonso (Real Madrid), obligera peut-être Benitez à modifier son système de jeu. L'Italien Aquilani (AS Rome) devra rapidement s'adapter au jeu plus rapide de la Premier League.

A Stamford Bridge, où le président Abramovitch n'a pas (pour l'instant) fait de folies, la principale nouveauté concerne la direction de l'équipe, désormais aux ordres de Carlo Ancelotti. L'ancien entraîneur de l'AC Milan a la lourde tâche de succéder à Guus Hiddink, dont le court intérim chez les Blues avait été couronné de succès.

Chelsea a conservé ses leaders, notamment John Terry, que Manchester City a tenté en vain d'attirer avec une offre d'un salaire hebdomadaire de 200 000 livres (environ 370 000 francs)! Le capitaine du club n'est toutefois pas à plaindre avec ses 151 000 livres par semaine.

Arsenal, dernier membre du Big Four, semble un peu en retrait. Arsène Wenger a lâché Kolo Touré et Emmanuel Adebayor (Manchester City) et va sans doute devoir batailler ferme pour conserver Cesc Fabregas, courtisé par Barcelone. Les Gunners disposent toujours d'une ribambelle de jeunes prometteurs, mais ils pourraient manquer d'expérience dans les moments décisifs.

Derrière, l'intérêt se portera essentiellement sur le parcours de Manchester City. Au bénéfice de ressources financières quasi sans limites, le deuxième club de la cité mancunienne a recruté du lourd, arrachant encore Roque Santa Cruz et Gareth Barry. Le manager Mark Hughes n'aura cette fois pas droit à l'erreur. Les principaux outsiders devraient être Aston Villa, Tottenham et Everton. /si

ManU éternel favori malgré le départ de Ronaldo