Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les «vert» s'envolent en Coupe de Suisse

20 août 2009, 08:19

Après son match nul (1-1) samedi contre Perly-Certoux pour la reprise du championnat, le FC Serrières retrouvait son terrain hier soir déjà pour le compte du troisième et dernier tour qualificatif pour la Coupe de Suisse. Et les «vert» n'ont pas manqué l'occasion. Ils se sont imposé 2-1 face au FC Montreux à Pierre-à-Bot.

Une victoire qui ne s'est pas jouée à grand-chose. «La partie était très équilibrée, on a vraiment dû ramer pour l'emporter», lâchait l'entraîneur serrièrois Charles Wittl, fort satisfait d'avoir battu l'une des meilleurs équipes de deuxième ligue interrégionale.

La première mi-temps n'aura pas été d'un très grand cru. Face à une formation de Montreux très défensive, les «vert» n'ont pas réussi à se montrer réellement dangereux. Heurtée, cette première période a été difficile pour les attaquants locaux. Mathieu Murith est sorti sur blessure au genou à la 33e minute, tandis que Pedro De Melo a mis plusieurs minutes à se relever après un choc avec le gardien vaudois.

Alors que les équipes se dirigeaient vers un 0-0 logique à la pause, les joueurs de Montreux créaient la surprise en ouvrant le score dans les arrêts de jeu. Nelson Oliveira profitait d'une défense statique et d'une action un peu confuse pour tromper Joachim Mollard.

Après le thé, la bande à Charles Wittl est revenue déterminée sur le terrain synthétique de Pierre-à-Bot. Grâce à une grosse pression de Serrières, Ben Brahim, oublié au deuxième poteau, a égalisé d'une frappe très pure à la 63e. Une réaction d'équipe qui a plu à l'entraîneur. «Il fallait revenir très vite pour ne pas trop douter», glissait Charles Wittl.

Dix minutes plus tard, Serrières, parti en contre-attaque, a pris l'avantage grâce à un coup de génie d'Ahlasanne Toure. Ce dernier a parfaitement décalé Damien Greub, qui n'a eu qu'à conclure dans le but presque vide (73e). Malgré quelques frayeurs en fin de match et une pression omniprésente des joueurs de Montreux, Serrières n'a pas craqué et se qualifie ainsi pour le premier tour principal de la Coupe de Suisse.

Ce qui réjouit forcément les dirigeants serriérois, qui accueilleraient bien un club de Super League. «On va tirer Bâle ou Zurich», rigolait Charles Wittl, alors que les joueurs chantaient sous la douche. «De toute façon, ça va être très dur», concluait l'entraîneur quelque soit l'adversaire. /vtz

Votre publicité ici avec IMPACT_medias