Le président de Grasshopper démissionne

Stephan Anliker quitte son poste, mais il reste l’actionnaire principal du club zurichois.

26 mars 2019, 00:01
Stefan Anliker "se queda" à moitié seulement.

Stephan Anliker a démissionné avec effet immédiat de sa fonction de président du conseil d’administration de Grasshopper. En poste depuis 2013, Anliker veut se concentrer sur son rôle d’actionnaire principal du club, lui qui détient conjointement avec Peter Stüber 94% des actions de GC.

Le successeur de Stephan Anliker sera présenté demain. Par ailleurs, le directeur général Manuel Huber quittera lui aussi son poste à la fin de la saison.

«Je ne suis plus l’homme de la situation», a déclaré le démissionnaire lors d’une conférence de presse. Mais Stephan Anliker n’abandonne pas le club pour autant. «Je quitte seulement le conseil d’administration, mais je reste actionnaire», a affirmé le Bernois. Il a aussi promis qu’une éventuelle relégation en Challenge League ne changerait rien à sa position d’actionnaire, ni à celle de Peter Stüber.

2019 tourmenté

Stephan Anliker a admis que les Sauterelles traversaient une phase très difficile. «Beaucoup de collaborateurs ont peur pour leur place», selon lui.

Les Zurichois vivent un début d’année 2019 tourmenté. Heinz Spross, actionnaire de longue date et mécène du club, avait annoncé arrêter de mettre la main à la poche, ce qui avait fait craindre un dépôt de bilan. Puis une affaire de corruption présumée dans le secteur de la formation a entraîné le renvoi de cinq entraîneurs juniors.

Enfin, il y a dix jours, les supporters de GC avaient provoqué l’arrêt de la partie contre Sion après avoir lancé de multiples torches et fumigènes sur la pelouse de Tourbillon. Ils voulaient protester contre les mauvais résultats du club, dernier de Super League.