Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le Camp Nou va vibrer

L'AC Milan doit se découvrir. Le «Barça» va-t-il en profiter? L'AC Milan a impérativement besoin de la 100e victoire de son histoire en C1 pour atteindre sa troisième finale de Ligue des champions en quatre saisons. Ce soir, face à Barcelone (20h45), un enivrant parfum de Coupe d'Europe va flotter.

26 avr. 2006, 12:00

D'un côté «il Milan»: 182 matches de C1, dont 99 succès (54%), et dix finales pour six trophées. De l'autre «el Barça»: 159 rencontres de C1, dont 90 victoires (56%), et quatre finales pour un titre.

Deux mastodontes dans un stade de 100.000 places à la dimension de ce choc monumental. Toute l'Europe salive devant un match qui s'annonce ouvert, entre un AC Milan obligé de vaincre, donc de se découvrir, contre un Barcelone porté vers l'avant.

L'ascendant pris à l'aller par le Barça (1-0) le désigne comme favori pour rejoindre Paris, le 17 mai. Frank Rijkaard, pourra compter sur les retours de Larsson et Deco. En revanche, l'AC Milan doit gérer les doutes qui entourent certains joueurs clés. La saison d'Ambrosini est d'ailleurs finie. Kaka, Cafu, Shevchenko semblent eux avoir récupéré mais ne seront probablement pas à 100%. Pas plus que Nesta (adducteurs), peut-être le plus incertain de tous.

La seule certitude à laquelle les tifosi rossoneri s'accrochent comme à une bouée de sauvetage, c'est que Carlo Ancelotti récupère un homme en forme en la personne de Filippo Inzaghi, absent à l'aller pour cause de fièvre. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias