La Fédération anglaise de football veut toujours limiter le nombre de joueurs étrangers

La Fédération anglaise (FA) poursuit son projet de réduction du nombre de joueurs étrangers en Premier League, selon son président Greg Dyke. Elle veut réagir aux résultats décevants de l'équipe nationale.

10 oct. 2014, 22:09
Trop peu d'internationaux anglais évoluent au pays. Au contraire de Wayne Rooney, buteur de Manchester United.

"Nous y travaillons. (Concernant) les joueurs non-européens, nous sommes allés au ministère de l'Intérieur, nous avons un accord, nous procédons aux consultations nécessaires, et ensuite nous reviendrons au ministère avec un plan", a déclaré Greg Dyke.

Une commission composée de dix personnes, dont le sélectionneur Roy Hodgson et l'ex-défenseur de Manchester United Rio Ferdinand, se penche actuellement sur les résultats en déclin de l'équipe nationale et sur le nombre décroissant de joueurs anglais sélectionnables évoluant en Premier League.

Dans son premier rapport publié en mai, elle proposait de durcir la procédure d'obtention de visas pour les joueurs extra-communautaires et d'augmenter le quota de joueurs nationaux dans chaque effectif de Premier League, actuellement établi à huit. Selon la FA, qui espère obtenir un accord du gouvernement britannique à temps pour la saison prochaine, 57 des 122 joueurs non-européens qui ont eu des visas entre 2009 et 2013 ne les recevraient plus avec les nouvelles règles.

Depuis son titre de championne du monde en 1966, l'Angleterre n'a atteint qu'à deux reprises les demi-finales d'un tournoi majeur, tandis que le nombre de joueurs nationaux évoluant en Premier League est faible par rapport aux championnats espagnol ou allemand. Selon M. Dyke, il a chuté de 7% entre la saison dernière et celle en cours.