Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Il se passe vraiment quelque chose à Berne

Sur un nuage depuis le début de la saison, Young Boys a communié avec ses supporters après avoir corrigé Bâle (7-1) dimanche. Une baffe aux allures de passation de pouvoir.

25 sept. 2018, 00:01
DATA_ART_12404952

Champion de Suisse de football après 32 ans de disette et une bonne décennie de moqueries, Young Boys baigne dans une douce euphorie. Jusqu’à atteindre une symbiose entre joueurs, staff, club, supporters, ville et région.

Certaines scènes ne trompent pas. L’exultation du Stade de Suisse, mercredi soir, dès les premières notes de l’hymne de la Ligue des champions, avant même le début du match contre Manchester United, a trahi une attente qui devenait insupportable. Tout comme le magma jaune et noir qui avait empli les artères de la ville et recouvert bon nombre des murs de la capitale au printemps dernier, quelques heures après l’officialisation du titre.

Il se passe vraiment quelque chose à Berne. Une onde, des vibrations, des effluves de bonheur. «On a bougé quelque chose en devenant champion», acquiesce Steve von Bergen. Et ce n’est pas la communion de dimanche au Wankdorf, après le retentissant 7-1...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias