Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Henry, Abidal et Evra défendent Anelka

20 mai 2011, 10:38

Thierry Henry, Eric Abidal et Patrice Evra, présents à la Coupe du monde 2010, ont fait des dépositions attestant que Nicolas Anelka, alors exclu de l'équipe de France, n'avait pas tenu les propos cités par le quotidien «L'Equipe». La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris juge «L'Equipe», accusé de diffamation par Nicolas Anelka.

Le quotidien a reproduit à sa Une les propos injurieux que le joueur aurait tenus envers le sélectionneur Raymond Domenech en Afrique du Sud. «Je déclare que les propos tenus n'ont pas été: «va te faire enculer, sale fils de pute»», a témoigné Thierry Henry dans une déposition,

«J'ai assisté aux échanges, je peux donc confirmer que Nicolas Anelka n'a jamais prononcé la phrase», explique pour sa part le Barcelonais Eric Abidal.

«Pendant la mi-temps, j'étais à proximité de Domenech et Anelka. Je sais et j'atteste que les propos retenus en une de l'Equipe ne sont pas ceux d'Anelka», certifie enfin le capitaine d'alors Patrice Evra.

Anelka demande 150 000 euros d'amende au titre de dommages et intérêts pour diffamations publiques à particulier, ainsi qu'une publication judiciaire en première page. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias