Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Football: selon son président Stephan Anliker, l'avenir de Grasshopper n'est pas menacé

Mercredi, l'annonce du départ de l'un des trois actionnaires de Grasshopper faisait craindre pour l'avenir du club le plus titré de l'histoire du football suisse. Ce vendredi, son président Stephan Anliker a tenu à rassurer: à moyen terme, les Sauterelles survivront.

01 févr. 2019, 15:37
Le président de GC Stephan Anliker n'a pas caché un certain soulagement après le départ d'Heinz Spross.

L'avenir de Grasshopper est assuré, du moins à moyen terme. Le président Stephan Anliker s'est prononcé en ce sens lors d'une conférence de presse à Zurich.

Actionnaire de longue date et mécène du club, Heinz Spross a décidé de quitter le navire. Cette information a suscité certaines craintes quant au futur du club champion de Suisse à 27 reprises, ce qui est le record.

A lire aussi : Football: Grasshopper perd l'un de ses gros actionnaires et risque le dépôt de bilan

Mais devant les médias, le président Anliker s'est montré plus optimiste. Rien ne va changer concernant le financement actuel et futur du club. La seule différence est que l'actionnariat ne sera plus constitué que de deux personnes, le président lui-même et Peter Stüber, après le départ d'Heinz Spross au terme de la saison en cours.

Stephan Anliker n'a pas caché que la décision de M. Spross allait ramener l'unité nécessaire dans la conduite économique du club. Heinz Spross est en effet un proche d'Erich Vogel, qui n'a pas ménagé ses critiques sur la direction actuelle de GC ces dernières années.

Le président Anliker sollicitera une hausse du capital actions lors de la prochaine assemblée générale du club.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias