Football – Europa League: Bâle et Trabzonspor font match nul, tout comme Lugano et le Dynamo Kiev

Un FC Bâle solide a fait match nul 2-2 contre Trabzonspor jeudi soir lors de la 2e journée d’Europa League. De son côté, Lugano a obtenu un bon point contre le Dynamo Kiev, dans une rencontre jouée à Saint-Gall.
03 oct. 2019, 22:58
Valentin Stocker, capitaine du FC Bâle, a réalisé une belle performance.

Non, Lugano n’est pas encore «mort» ! Trois jours avant un déplacement à Sion qui sera peut-être celui de tous les dangers, les Tessinois ont témoigné d’une réelle bravoure devant le Dynamo Kiev.

 

 

A Saint-Gall où le règlement de l’UEFA l’a exilé pour cette phase de poules de l’Europa League, le FC Lugano a tenu en échec 0-0 un adversaire au passé glorieux mais qui bénéficie encore aujourd’hui de moyens considérables. Même s’ils ont subi l’ascendant adverse, les Tessinois n’ont rien volé au Kybunpark. Ils ont notamment touché deux fois les montants du gardien George Buschan par Carlinhos et Mijat Maric.

Après la défaite concédée à Copenhague, la formation de Fabio Celestini se devait d’obtenir un résultat pour conserver ses chances de qualification pour les seizièmes de finale. A elle désormais de faire le plein lors de la double confrontation contre Malmoe, qui compte également un point après deux rencontres.

Un point de Turquie

La situation du FC Bâle est bien plus confortable. A Trabzon, le leader de la Super League a cueilli le point du nul (2-2) après son large succès 5-0 de la première journée contre Krasnodar. C’est Noah Okafor, d’une volée magnifique, qui a signé le 2-2 à la 80e minute pour répondre au but de Jose Sosa inscrit quelques secondes plus tôt.

 

 

Face à un adversaire de valeur, le FC Bâle a témoigné d’une solidité retrouvée qui devrait lui permettre de passer l’hiver au chaud.

Un match interrompu à cause d’un drone

Le match de Ligue Europa entre Dudelange et le club d’Azerbaïdjan de Qarabag a été interrompu par l’arbitre après le survol du terrain par un drone. L’engin portait un drapeau de la région séparatiste du Haut-Karabagh.

A la 36e minute de jeu, la rencontre a été interrompue alors que Qarabag menait 2-0. En cause, un drone qui portait un drapeau de cette région séparatiste, rattachée à l’Azerbaïdjan mais à majorité arménienne. Un conflit a opposé l’Arménie et l’Azerbaïdjan durant les années 90 autour de l’enclave du Haut-Karabagh, faisant environ 30’000 morts. Un cessez-le-feu a été signé en 1994, mais depuis, les relations entre les deux pays demeurent tendues, avec de fréquents échanges de tirs à la frontière.

Ce n’est pas la première fois que ce conflit a des répercussions dans la sphère du football. Ainsi, le milieu de terrain arménien d’Arsenal, Henrikh Mkhitaryan, ne s’était pas rendu à Bakou, en Azerbaïdjan, pour la finale de Ligue Europa perdue face à Chelsea en mai dernier.

Jeudi, le match a repris après environ 20 minutes d’arrêt, et Qarabag a inscrit un troisième but avant la mi-temps.