Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Fabian Frei a de fortes chances de défier les Gallois

05 oct. 2011, 09:04

L'heure de Fabian Frei a sonné. Buteur à Old Trafford mardi dernier, le joueur du FC Bâle fera ses grands débuts internationaux vendredi au Pays de Galles avec l'équipe de Suisse, dans un match décisif des éliminatoires de l'Euro 2012.

La titularisation du Thurgovien à Swansea apparaît acquise. A l'occasion du premier entraînement de l'équipe, hier matin à Rapperswil, Fabian Frei a tenu la place de demi gauche lors de l'exercice tactique dirigé par Ottmar Hitzfeld. Sur le banc il y a un mois lors de la victoire 3-1 contre la Bulgarie, Fabian Frei est préféré à Admir Mehmedi. Le Zurichois paye logiquement son manque de réussite actuel en club.

Ottmar Hitzfeld a, ainsi, décidé de miser sur la jeune garde du FCB. Dans son 4-2-3-1, Fabian Frei évoluera sur la même ligne que Xherdan Shaqiri et Granit Xhaka. Un pari risqué sans doute, en raison de la jeunesse des intéressés, mais un pari sensé dans la mesure où la courbe de leurs performances est vraiment intéressante. Les trois hommes étaient également titulaires il y a trois mois lors de l'Euro M21. Toutefois, au Danemark, Xhaka évoluait plus en retrait et Frei dans l'axe pour laisser la place à gauche à Innocent Emeghara.

«Fabian est peut-être davantage à l'aise dans une position plus axiale», souligne son père Markus, qui avait emmené la Suisse à la victoire lors de l'Euro M17 en 2002. «Mais il a lui aussi la faculté de bien repiquer vers le centre. Au FC Bâle et même à Saint-Gall, l'erreur qu'on a pu commettre avec lui fut de le faire souvent jouer très bas sur le terrain. Fabien est capable de marquer beaucoup de goals. Je lui ai jeté un défi cette saison: en inscrire cinq en dehors des seize mètres! Il en est parfaitement capable. Il ne faut pas oublier que Fabian a marqué en 2009 le but de l'année avec Bâle contre Aarau d'une frappe extraordinaire.»

Appelé à jouer en pointe vendredi, Eren Derdiyok ne s'est pas entraîné hier. Le joueur de Leverkusen a travaillé à l'hôtel. Il souffre d'une petite contracture à la cuisse. Mais, selon Ottmar Hitzfeld, sa présence vendredi soir dans le onze de départ n'est pas remise en question. Enfin, l'entraînement de ce matin à Rapperswil, qui précédera l'envol vers le Pays de Galles, lèvera sans doute un coin du voile pour la défense centrale, à savoir qui, de Steve von Bergen ou Timm Klose, accompagnera Philippe Senderos. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias