Aarau-Zurich: les 300 fans zurichois ne seront pas poursuivis pénalement

Interdits d'accès au stade d'Aarau, 300 fans zurichois se sont tout de même déplacés samedi pour protester. Comme ils se sont bien comportés et qu'ils n'ont pas commis de dégâts, ils ne seront pas poursuivis pénalement par les autorités argoviennes.

27 avr. 2015, 11:01
Le déplacement des fans zurichois a nécessité la mobilisation de nombreux policiers.

Les quelque 300 fans de club de football du FC Zurich qui avaient protesté samedi à Aarau contre leur interdiction d'entrée dans le stade ne seront pas poursuivis par la justice. Le Ministère public argovien renonce à ouvrir des procédures pénales.

Les supporteurs zurichois se sont comportés pacifiquement, ne se sont pas montrés violents et n'ont pas causé de dégâts matériels, a justifié lundi Fiona Strebel, porte-parole du Ministère public. Ils n'ont pas non plus entravé l'action des autorités. Par conséquent, la justice argovienne tire un bilan positif.

Les coûts de l'intervention de grande ampleur de la police cantonale n'ont pas encore pu être articulés, indique le Département de l'économie et de l'intérieur du canton. Selon le règlement de police, le FC Aarau doit assumer un quart des frais globaux jusqu'à un million de francs, et la moitié si la facture dépasse ce montant.

La saison dernière, les engagements des forces de l'ordre argoviennes durant les matches à risques avaient atteint près de 1,4 million.

Résistance passive

Samedi, quelque 300 fans du FC Zurich avaient été placés temporairement sous surveillance policière à Aarau, après s'y être rendus pour marquer leur désaccord avec l'interdiction d'entrée au stade qui les frappait. Ils avaient occupé dès midi la place de parc à côté du stade du Brügglifeld.

La police les avait alors encerclés et leur avait intimé l'ordre de quitter les lieux. Une partie avait accepté de partir et avait été reconduite à la gare sous escorte tandis qu'une majorité résistait passivement.

Une première en Suisse

Après le début du match FC Aarau - FC Zurich en début de soirée, la police avait commencé à évacuer les supporteurs. Elle avait pris leur identité et les avait laissé repartir, soit par train soit en voiture au cours de la soirée.

La police cantonale argovienne avait ordonné jeudi dernier la fermeture du secteur réservé aux fans du club visiteur dans le stade du FC Aarau. Selon elle, le match de samedi présentait trop de risques de débordements. C'est la première fois qu'une telle décision était prise par la police en Suisse.