Fines lames

22 janv. 2010, 04:15

Lambiel avait son fan's club Une trentaine de personnes tout de rouge vêtues, des drapeaux valaisans à la main et des cloches autour du cou, pas de doute, ce sont bien des supporters de Stéphane Lambiel. Arrivé trop tard mercredi pour suivre le programme court, le fan's club du Saxonin s'est rattrapé hier soir. Il n'a pas ménagé ses encouragements. Un soutien d'enfer. Et bruyant. /jma

Grütter a apprécié Peter Grütter, l'entraîneur de Stéphane Lambiel, n'a pas hésité à qualifier la prestation de son protégé de «grand moment du patinage». Des mots justes, touchants, à l'image du programme libre du Saxonin. «Stéphane est peu comme mon fils. En attendant les notes, je lui tenais la main. Nous sommes une vraie famille autour de lui», précisait le Genevois. Séquence émotion. Encore. /jma

La déception … est venue de Brian Joubert. Deuxième à l'issue du court, le Français n'a pas été en mesure de rééditer sa belle performance. En cause, un manque de jus et d'énergie. «Je n'étais pas au top physiquement et à ce niveau-là, ça ne pardonne pas. J'ai patiné à reculons», regrettait le principal intéressé. /jma

Elsener/Roost 25e et avant-derniers Tout n'a pas fonctionné comme espéré pour les jeunes Ramona Elsener et Florian Roost. Les champions de Suisse n'ont pas réussi à se hisser dans les 16 premiers admis pour le libre. Ils bouclent les danses imposées en 25e et avant-dernière position, avec un score plutôt décevant. N'est pas Lambiel qui veut. Les Russes Oksana Domnina/Maxim Shabalin sont en revanche bien partis pour reconquérir leur titre européen en danse. Les champions du monde mènent après le programme original, consacré à des danses folkloriques, avec 5 points d'avance sur les Italiens Federica Faiella/Massimo Scali. /jma-si

Fines lames