Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Européens sous surveillance

Jérémy Huguenin (M23), Patrick Lüthi et Vania Schumacher (juniors) participeront aujourd'hui pour les deux derniers nommés et demain, à Haïfa, en Israël, aux championnats d'Europe de cross-country. Avec de grandes ambitions et de petites appréhensions.

07 juil. 2010, 07:40

«ça fait un peu flipper!» Vania Schumacher n'était pas totalement rassurée avant de s'envoler, dimanche, pour Israël où elle participe, ce matin, aux championnats d'Europe de cross-country. Et pour cause! Avec la situation politique et militaire que connaît Israël, la fédération française a décidé, il y a trois semaines, de boycotter la compétition.

Pis, avant leur départ, une fumée opaque entourait encore ces Européens, si bien que les coureurs n'ont reçu aucune information officielle. «On a entendu beaucoup de choses sur la compétition, mais rien de vraiment concret», raconte la Chaux-de-Fonnière. «Cela dit, savoir que des nations n'envoient pas leurs coureurs ajoute encore un peu plus d'incertitude autour de ces championnats.»

Confinés dans leur hôtel depuis leur arrivée, les coureurs ont reçu des directives spécifiques de la part de Swiss Cycling. «Par précaution, nous devons éviter tout rassemblement de foule comme, par exemple, les centres commerciaux et avons l'interdiction d'utiliser les transports publics», explique Jérémy Huguenin. Faut dire qu'une compétition internationale de cette envergure constitue une cible privilégiée...

Outre les risques d'attentats, ce sont bien les températures caniculaires annoncées en Israël qui font sonner les trompettes des coureurs neuchâtelois. «On a tout fait pour se préparer en conséquence», glisse le Marinois Patrick Lüthi. «Ainsi, j'ai profité des chaleurs de ces derniers jours pour m'acclimater au mieux, ai raccourci les efforts pendant les séances d'entraînement afin d'arriver en Israël dans les meilleures conditions possibles.»

Peu importe, au fond, la situation politique et les températures infernales, les trois Neuchâtelois comptent bien faire trembler les murs de Jéricho. En M23, Jérémy Huguenin brigue une place dans le top 10. «Tout dépendra des coureurs présents sur la ligne de départ», reconnaît le Neuchâtelois. «Cela dit, jusqu'à maintenant, j'ai manqué de régularité durant la saison et ai alterné des bonnes performances avec des moins bonnes. Il ne reste plus qu'à espérer qu'après ma dernière course en demi-teinte à Engelberg (réd: en Coupe de Suisse), je sois dans un bon jour.»

En juniors, Patrick Lüthi espère terminer dans les 20. «Ces derniers temps, je n'ai pas roulé comme je le souhaitais. Or, sur une course, tout peut arriver», livre-t-il confiant.

Chez les dames, Vania Schumacher entend bien réitérer son excellent cinquième rang de l'an dernier. «Le but est de faire au moins aussi bien que ma cinquième place de l'an dernier, surtout que c'est ma dernière chance de briller en juniors», avoue-t-elle. «Cela dit, le niveau est plus relevé que l'an dernier avec une génération d'athlètes, née en 1993, qui arrive en force.»

A noter enfin qu'une quatrième Neuchâteloise avait été retenue par Swiss Cycling pour les championnats d'Europe d'Haïfa. Mais la Vaudruzienne, Virginie Pointet, en méforme, a préféré faire l'impasse pour se concentrer sur les prochaines épreuves de Coupe du monde et les Mondiaux, qui débuteront au Canada, fin août. /LME 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias