Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Eriksson sur le départ

Sven-Goran Eriksson n'entraînera plus l'équipe d'Angleterre dès la fin de la Coupe du monde Le sélectionneur de l'équipe d'Angleterre Sven-Goran Eriksson quittera son poste après le Mondial 2006 en Allemagne. La Fédération anglaise (FA) l'a annoncé après s'être entretenue avec le technicien suédois. Le contrat liant Eriksson à l'équipe d'Angleterre n'expirait normalement pas avant 2008 mais le sélectionneur a été ces derniers jours au centre de révélations embarrassantes du tabloïd dominical «News of the World».

25 janv. 2006, 12:00

«Je suis content d'avoir trouvé cet accord et nous pouvons maintenant continuer notre préparation pour la Coupe du monde, a déclaré le Suédois dans un communiqué émis par la Fédération. Je sais que j'ai tout le soutien des joueurs et de la FA, et je tiens à redire combien je suis déterminé à obtenir un succès cet été. Allons-y et gagnons cette Coupe du monde.»

«La FA et Sven ont pensé qu'il était important de clarifier son avenir, a déclaré le directeur général de la FA Brian Barwick. C'est mieux pour tout le monde dans le football anglais. Il y a eu beaucoup de choses dites autour de cette affaire ces derniers mois. Notre objectif principal est de mettre Sven et l'équipe d'Angleterre dans la meilleure position pour obtenir un succès. Sven est à coup sûr l'homme qu'il nous faut pour nous mener à la victoire.»

Eriksson avait été convoqué lundi par la Fédération anglaise après avoir été piégé par «News of the World». Dimanche, le journal a affirmé qu'Eriksson aurait accusé trois clubs anglais de corruption, lors d'un canular très organisé.

Ces propos suivaient ceux publiés dimanche dernier par le tabloïd. Un journaliste déguisé en cheikh arabe avait invité Eriksson au Moyen-Orient pour lui proposer de soi-disant racheter ensemble un club anglais (Aston Villa) dont le Suédois, assurant qu'il quitterait son poste après le Mondial 2006 en cas de victoire, deviendrait le manager. Au cours de la semaine, le sélectionneur a annoncé qu'il allait intenter une action en justice pour «abus de confiance» contre «News of the World», niant avoir évoqué un départ de son poste et atténuant la portée de ses propos sur Aston Villa. /si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias