Votre publicité ici avec IMPACT_medias

En short, Phelps tient le coup

12 nov. 2009, 05:51

Michael Phelps n'a été devancé que par un Darian Townsend entièrement gainé sur 200 m 4 nages, hier lors de la Coupe du monde en petit bassin, à Stockholm. L'Américain était vêtu d'un simple short face aux combinaisons en polyuréthane encore utilisées par l'immense majorité des nageurs.

De l'aveu même de l'octuple champion olympique de Pékin, il lui reste «beaucoup de travail à faire». Eliminé du 100m papillon en séries avec le 11e temps, l'Américain s'est néanmoins qualifié en beauté pour la finale du 200 m 4 nages. Accueilli sur le plot par un public conquis, Phelps a pris un bon départ et terminé son papillon en troisième position. Lors des deux longueurs de dos, il est remonté en deuxième position, déjà derrière Townsend.

Les deux hommes se sont tenus au coude-à-coude en brasse et le Sud-Africain ne l'a finalement distancé qu'au sortir de l'ultime coulée lors de la dernière longueur en libre. La performance de Phelps est particulièrement remarquable comparée aux difficultés éprouvées pas les rares autres nageurs ayant décidé d'anticiper le bannissement par la Fédération internationale (Fina) des combinaisons en polyuréthane, effectif au 1er janvier 2010.

De nombreux records du monde ont été battus hier. Celui qui a fait le plus de bruit en tombant est celui de la Suédoise Therese Alshammar sur 50 m papillon (24''46). C'est l'Américaine Jessica Hardy qui avait ouvert le bal le matin en améliorant en séries son propre record du monde du 50 m brasse (28''96).

L'Américain Peter Marshall a amélioré son propre record du monde du 50 m dos (22''73). La Chinoise Zhao Jing, qui avait déjà réalisé deux meilleurs chronos mondiaux mardi, a récidivé sur 100 m 4 nages (58''40) alors que sa compatriote Liu Zige s'est octroyé la meilleure marque mondiale de tous les temps en petit bassin sur 200 m papillon (2'02''50).

Enfin, les deux Suisses en lice hier ont atteint leur objectif en se hissant en finale. Dominik Meichtry (1'44''80 sur 200 m libre) et Patrizia Humplik (2'25''01 sur 200 m brasse) n'ont cependant pas pu faire mieux qu'un huitième rang et ne sont pas parvenus à améliorer le chrono réalisé en séries (1'44''67 et 2'24''08). /si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias