Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Elle n'a pas osé aborder Federer

Laure Manaudou évoque son parcours, sa «bougeotte», sa timidité, ses relations avec les médias et le public... Elle parle d'elle, simplement. Championne olympique sur 400 m, médaillée d'argent sur 800 m et de bronze sur 100 m dos, Laure Manaudou sera très attendue aux JO de Pékin en août. D'autant qu'en 2007, elle a changé trois fois d'entraîneur et de club!

09 mai 2008, 12:00

En janvier, elle s'est finalement install?e ? Mulhouse avec un quatri?me mentor, Lionel Horter. Sa vie amoureuse a notamment ?t? l'un des facteurs de ce nomadisme. Malgr? cela, elle est rest?e au top et a ?t? ?lue meilleure nageuse mondiale par ses pairs.

Laure Manaudou, vous nagez 16 heures par semaine six jours sur sept depuis plus de huit ans. Vous n'avez pas l'impression d'?tre pass?e ? c?t? de votre adolescence?

J'ai eu la chance de vivre ?norm?ment de choses. C'est clair que j'ai quitt? ma famille ? 13 ans pour aller vivre chez mon entra?neur et sa femme. J'ai tout de m?me r?ussi ? terminer ma scolarit? et commencer le lyc?e que j'ai d? arr?ter un an avant les Jeux d'Ath?nes. Mais je n'ai rien connu d'autre. Je ne bois pas, je ne fume pas, je ne sors pas en bo?te tous les soirs, je n'ai jamais fait ?a et ?a ne me manque pas. Je suis retourn?e vivre quatre mois chez mes parents ? la fin de l'ann?e derni?re et ?a m'a fait beaucoup de bien. Mais j'ai fait le choix, avant Ath?nes, de me lancer ? 100 % dans la natation et ?a a march?. Parfois, cela a ?t? une corv?e de nager, mais j'ai retrouv? le plaisir depuis que je suis ? Mulhouse.

Qu'avez-vous trouv? de particulier ? Mulhouse?

Avec Philippe (r?d: Lucas son ex-entra?neur durant sept ans), c'?tait toujours ? fond. A Mulhouse, j'en fais autant, mais r?parti diff?remment. Et puis Lionel (r?d: son entra?neur actuel) a davantage de temps pour chaque nageur. Nous sommes un petit groupe d'une dizaine, tandis qu'avec Philippe, nous ?tions 30. Il y a aussi mon copain Ben qui nage l? et les amis de l'?quipe de France.

Vous avez aussi d?cid? de passer du crawl au dos. A P?kin, vous serez align?e sur 400 m crawl, votre discipline de pr?dilection, et sur 100 m et 200 m dos. Pourquoi ce choix?

En crawl, j'ai tout exp?riment? depuis cinq ans. Passer au dos est une nouvelle source de motivation. Il y a davantage de concurrence et c'est comme du sprint. J'ai la chance de pouvoir viser un titre olympique dans plusieurs styles, alors j'en profite.

Vous visez donc... l'or!

Je veux ?tre la meilleure ? P?kin. Maintenant, je sais qu'en 2007, beaucoup de choses n'ont pas ?t? bonnes pour ma pr?paration, j'ai trop boug?. Quand je suis partie en Italie pour rejoindre mon ex-copain, je devais faire 300 km entre V?rone et Turin chaque semaine. Je ne parlais pas italien et pas bien anglais. Je n'?tais pas du tout heureuse. Mais le plus dur, c'est que tous les m?dias ont grossi l'affaire. J'ai ?t? la meilleure pendant quatre ans et, du jour au lendemain, tout le monde ?crivait que c'?tait la fin pour moi, quelques mois avant les Jeux.

Lors des derniers championnats de France ? Dunkerque en avril, vos r?sultats n'ont pas toujours ?t? ? la hauteur de vos ambitions. Quel bilan en tirez-vous?

J'ai nag? une premi?re ?preuve o? ce n'est pas all? et la derni?re a ?t? tr?s bonne. J'ai r?ussi ? me reconcentrer malgr? les critiques et c'est ce qui compte. Mais cela a ?t? difficile.

Changeons un peu de sujet. Que connaissez-vous de la Suisse: le chocolat, Roger Federer?

Je suis venue plusieurs fois nager en Suisse en juniors, mais je ne me rappelle plus o?. Quant au chocolat, j'ai la chance de pouvoir en manger quand je veux. Je ne suis pas un r?gime strict, comme beaucoup de nageurs. Si je veux prendre des frites, un coca et des bonbons en p?riode de comp?tition, je le fais. J'ai seulement d? m'habituer ? boire plus d'eau et de produits de r?cup?ration. Pour Federer, je l'ai rencontr? il y a un an ? Monte-Carlo. Nous ?tions ? une m?me soir?e. Mais je suis trop timide et je n'ai pas eu le courage de lui parler. Je suis fan de lui et je m'identifie aussi un peu ? lui. Il s'est fait battre, alors qu'il a gagn? pendant des ann?es. Un peu comme moi. J'esp?re que les m?dias seront moins durs avec lui qu'avec moi.

Vous parlez beaucoup des m?dias. Vous ne semblez pas aimer tellement les journalistes, n'est-ce pas?

Je n'aime pas passer ? la t?l?. J'ai peur de ne pas savoir quoi r?pondre. Je pr?f?re rester dans mon coin. A 17 ans, on m'a propos? de prendre des cours de communication, mais finalement, j'ai appris toute seule. C'est la m?me chose pour les soir?es du show-biz. Lorsque vous r?ussissez, tout le monde est autour de vous. A l'inverse, il n'y a plus personne.

On vous pr?te un caract?re de princesse avec les m?dias, est-ce votre avis?

C'est vrai que pendant ces quatre derni?res ann?es, cela n'a pas ?t? toujours facile pour Didier (r?d: son avocat). Il s'engageait personnellement, prenait des rendez-vous et je disais non au dernier moment. Maintenant, j'ai chang?. Je fais ce qui est possible et je choisis en fonction de mon humeur. Je suis tr?s timide en v?rit? et en m?me temps, j'ai un caract?re fort. Je ne fais pas ce que je ne veux pas. Mais d'un autre c?t?, je serai obstin?e pour r?ussir.

Et avec le public, quelle est votre relation?

J'ai eu quelques anicroches avec des passants. Ce n'est pas que je n'aime pas donner des autographes, mais les gens pensent qu'il n'y a qu'eux et que l'on doit toujours ?tre disponible. Comme je dis ce que je pense, cela se passe parfois mal. J'ai fait du sport parce que j'aime nager et pas parce que je veux qu'on me reconnaisse. J'aimerais aussi pouvoir faire mes courses normalement. Mais je ne peux plus sortir seule. Mon copain m'accompagne toujours. En revanche, j'aime bien avoir des activit?s dans l'eau avec des enfants. Ma m?re gardait des enfants chez nous, alors j'aime vivre ? leur contact.

Laure Manaudou, aimez-vous l'eau?

J'ai plus peur en mer qu'en piscine, parce que je ne vois pas le fond et qu'il y a des poissons. Mais j'ai mon ?Padi? (r?d: brevet) de plong?e sous-marine et ce n'est pas parce que je suis entre six et huit heures par jour dans une piscine que je n'irai pas me baigner pendant mes vacances. Pour faire ce m?tier, il faut aimer nager. Il n'y a pas de miracle. / TBU

Votre publicité ici avec IMPACT_medias