Réservé aux abonnés

Dopage: une nouvelle méthode de détection est au point

Le laboratoire d’Epalinges a trouvé un moyen peu onéreux de déceler le dopage sanguin.
10 oct. 2019, 00:01
Utilisé par certains athlètes afin d’augmenter leurs performances, le dopage sanguin (ou dopage par EPO) consiste à augmenter le nombre de globules rouges qui transportent l’oxygène dans les muscles.

Le Laboratoire suisse d’analyses du dopage (LAD) à Epalinges (VD) a mis au point une nouvelle méthode de détection du dopage sanguin. Simple à mettre en œuvre et peu onéreuse, elle pourrait avoir des implications au-delà du monde du sport.

Utilisé par certains athlètes afin d’augmenter leurs performances, le dopage sanguin (ou dopage par EPO) consiste à augmenter le nombre de globules rouges qui transportent l’oxygène dans les muscles.

Depuis une dizaine d’années, le contrôle ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois