Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Des Suisses en dedans

Si le Tour de Romandie n'a pas atteint des sommets au niveau sportif, il n'a non pas permis aux coureurs suisses de réaliser de grands résultats. A l'image de Steve Zampieri, ils se sont montrés. Le meilleur a été l'ancien Beat Zberg (23e à 4'43''). «Je regrette que les coureurs suisses n'aient pas pris plus de risques.» Richard Chassot livrait un sentiment partagé par beaucoup de suiveurs. «Nos coureurs sont souvent présents, mais ne gagnent pas» déplorait René Savary, sélectionneur national. «Je me fais du souci pour les Mondiaux. Pour l'instant, nous pouvons encore inscrire six coureurs. Si ça continue, ils ne seront plus que trois à Stuttgart. Le problème est que notre meilleur coureur, Stefan Wesemann (réd: allemand d'origine), court dans une équipe Continentale Pro et ne marque pas de points dans les courses ProTour. Même quand il termine sur le podium, comme à Paris-Roubaix (3e).»

07 mai 2007, 12:00

Sur la boucle romande, on a tout de même vu Steve Zampieri, Andreas Dietziger et Hubert Schwab tenter leur chance. Victime d'un terrible coup de fringale dans la montée vers Morgins, le Neuchâtelois n'a pas pu s'exprimer comme il l'aurait voulu. «J'ai ressenti le froid dans le col du Pillon. Puis à la hauteur de Troistorrents, alors que j'étais avec les meilleurs, j'ai perdu toutes mes forces» racontait le citoyen d'Essert (51e au général), qui hier a réalisé un bon chrono (61e en 28'55''). «Je n'ai pas pu m'exprimer comme j'aurais voulu sur ce TdR. Je n'ai pas d'excuses. Les situations de course n'ont pas joué en ma faveur, c'est tout. Je me referai l'année prochaine et il y a d'autres courses.» A commencer par le Giro, dès samedi prochain. «J'ai trois semaines pour m'éclater. Je trouverai bien un jour où ça ira bien.» Concernant le cyclisme helvétique, Steve Zampieri souligne le fait que «sans structures pour les juniors, on ne peut rien espérer pour la relève». A méditer?

Pour sa part, Roger Beuchat (48e) n'était pas trop mécontent. «Je ne peux pas être déçu de ma course, même si quand on vient sur le TdR c'est pour tenter de gagner une étape» relatait le Jurassien (113e hier). «J'arrive tout de même deux fois avec les meilleurs. Au moins, je n'ai pas de regrets. J'avais d'autres objectifs que l'année passée et la course ne m'a pas permis d'en faire plus. Il ne faut pas oublier que j'arrive sur le Tour de Romandie avec très peu de jours de course ProTour. Dans ces conditions, c'est trop difficile de m'en sortir.» Le Jurassien devra prendre son mal en patience.

Steve Morabito, très sollicité par son équipe Astana, a terminé le TdR sur les rotules, mais content. «C'était dur et enrichissant» livrait le Valaisan. «J'ai appris beaucoup de choses. Maintenant, j'espère qu'on me rendra tous les services que j'ai rendus. Les gens de l'équipe sont contents de moi et ça me satisfait.» Le jeune Suisse (23 ans) va tenter de récupérer avant de prendre le départ du Giro.

Meilleur Romand, Johann Tschopp (27e) avouait avoir «un goût d'inachevé. J'espérais accompagner les meilleurs dans l'étape de montagne et je n'y suis pas parvenu. Il me manque encore de la puissance et je sais ce que je dois faire d'ici le Tour de France.» / JCE

Votre publicité ici avec IMPACT_medias