Tour de Suisse: l'Espagnol Jon Izaguirre remporte le contre-la-montre à Davos

L'Espagnol Jon Izaguirre a remporté, samedi à Davos, le contre-la-montre devant Miguel Angel Lopez Moreno et Fabian Cancellara.

18 juin 2016, 17:38
L'Espagnol Jon Izaguirre (Movistar) a remporté le contre-la-montre à Davos.

Fabian Cancellara manqué de peu sa 12e victoire d'étape au Tour de Suisse en prenant la 3e place du contre-la-montre de 16,8 km à Davos. Le Colombien Miguel Lopez (Astana) est le nouveau leader d'une boucle complètement folle avec un septième maillot jaune différent en huit étapes.

L'Espagnol Ion Izaguirre (Movistar) s'est montré intraitable sur ce parcours vallonné. Il a devancé de 18'' Lopez et de 19'' Cancellara. Le vainqueur du prologue du Tour de Romandie au Locle est un sacré rouleur. Il est aussi un habitué des podiums sur les courses du WorldTour. Il s'est ainsi adjugé le Tour de Pologne l'an dernier et il a déjà terminé troisième du Tour du Pays basque et du Tour de Romandie.

Le maillot jaune, le Français Warren Barguil, peu à son aise, a terminé 21e à 57''. Il se retrouve quatrième d'un classement général super serré. Lopez devance l'Américain Andrew Talansky de 8'', Izaguirre de 16'' et Barguil de 18''. "Je n'ai jamais été dans le coup, relevait le Français. Je paie là sans doute mes efforts des trois derniers jours. Mais je pense que ce n'est pas fini."

A une étape de la fin, le Tour de Suisse est encore complètement ouvert. Tout se jouera donc ce dimanche à Davos encore une fois. Le col de la Flüela (2383 m) jouera le juge de paix à 17,5 km de l'arrivée d'une étape courte de 117 km. Il faudra avoir l'estomac bien accroché pour aller chercher la victoire dans la longue descente qui ramènera le peloton sur la Talstrasse à Davos.

Lopez sera peut-être celui-là. Le Colombien a montré un talent fou en terminant deuxième au sommet du Rettenbach à Sölden et vingt-quatre heures après dans le contre-la-montre, il se permet de devancer Cancellara! Voilà qui classe son homme comme coureur complet. Il faudra être fort pour le décramponner dans la dernière étape. Mais dans ce Tour, chaque jour a sa vérité alors Talansky, Izaguirre ou Barguil voire même le Colombien de la IAM, Jarlinson Pantano aurait tort de ne pas croire dans leurs chances.

L'incompréhension de Cancellara

Pour Cancellara, la déception était grande de ne pas pouvoir inscrire son nom une douzième fois au palmarès des vainqueurs d'étape. Le Bernois montrait une certaine incompréhension d'avoir dû plier face à Izaguirre et Lopez. "Je me demande comment ils ont fait. J'ai l'impression d'avoir parfaitement couru. Peut-être que les vents ont changé." Le quadruple champion du monde du contre-la-montre reconnaissait aussi avoir ressenti une certaine fatigue comme ce fut le cas au Giro lors du long contre-la-montre.

Le rouleur de l'équipe Trek ne terminera pas le Tour de Suisse. Il a pris le chemin de son domicile après le contre-la-montre. "Je ne veux pas manquer de respect au Tour de Suisse mais les conditions ont été extrêmement dures avec la pluie et le froid. Je dois récupérer et je veux pouvoir préparer au mieux les Championnats de Suisse." Le Bernois sera le grand favori du contre-la-montre de mercredi à Martigny. Il devrait également s'aligner le dimanche suivant sur la course en ligne.