Poissard, Beuchat n'est pas le roi de la montagne

02 août 2015, 18:46

Roger Beuchat a connu la «poisse», hier, à Montfaucon, à l'occasion du championnat de Suisse de la Montagne. Deuxième après la première étape, le Jurassien a «crevé» dès le départ de la deuxième. Les titres sont revenus à deux Alémaniques, Sven Schelling et Patricia Schwager.

Roger Beuchat pensait soulever un nouveau trophée après son titre obtenu, il y a un plus d'un mois, au Tour du Jura. Et tout semblait lui sourire. A peine six secondes de retard sur le coureur master Andreas Schweizer après la première manche (Saint-Ursanne - Soubey-Montfaucon, départ en ligne) et un public dévoué à sa cause, sa chambre à air a, hélas, cassé à peine était-il parti. Redescendu sur l'aire de départ pour changer sa roue avant, il accusait ensuite un retard insurmontable pour tenter de décrocher le titre national dans la catégorie élite. Il a finalement terminé douzième.

«J'ai déjà obtenu ce titre à l'âge de 17 ans, mais depuis il me fuit continuellement», lançait, déçu mais non abattu, le «Rodge», rentré mercredi soir du Tour de Chine. «On vit tant de formidables moments dans le vélo qu'on est bien obligé d'en accepter aussi les mauvais.»

Sans le Jurassien, un trio de tête alémanique, composé de Fabian Giger, Sven Schelling et Andreas Schweizer, s'est disputé la victoire finale. Roue dans roue jusque dans les derniers 300 mètres de courses, le coureur de Mendrisio et vice-champion de Suisse élite aux derniers championnats de Suisse de Nyon, a lancé une attaque imparable.

«J'ai dû m'arracher pour aller chercher ce titre», savourait Sven Schelling. «Avec Fabian (réd: Giger, champion de Suisse et d'Europe de VTT), on a bien collaboré pour rattraper notre retard sur le premier. La victoire s'est ensuite jouée au mental et, surtout, à la fraîcheur physique.»

Chez les dames, Patricia Schwager a mené les débats de bout en bout et s'est aisément imposée devant la régionale Emilie Aubry.

Une belle course, des coureurs chevronnés, aucun accident: les organisateurs ne cachaient pas leur satisfaction au moment de tirer le bilan de la journée. «Cela faisait trente ans que le canton du Jura n'avait plus accueilli des championnats de Suisse après ceux de Bassecourt, en 1979», rappelait Jocelyn Jolidon, président du comité d'organisation. «La course était engagée, spectaculaire et l'ambiance excellente.»

Avec une course de VTT pour les écoliers et les adultes (La Montée aux Enfers), tous les passionnés de vélo, élites ou simples amateurs, ont trouvé leur compte. Ils retrouveront les mêmes plaisirs dans une année puisque le VCFM Vélo-Passion organisera à nouveau les championnats de Suisse de la Montagne.

Poissard, Beuchat n'est pas le roi de la montagne