Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Leipheimer détrône Cunego sur le fil grâce à ses qualités de rouleur

20 juin 2011, 09:26

Le Tour de Suisse 2011 a vécu un dernier coup de théâtre à l'occasion de l'ultime étape contre la montre à Schaffhouse, remportée par Fabian Cancellara. Levi Leipheimer (RadioShack) a supplanté l'Italien Damiano Cunego de plus de 2 minutes et s'est ainsi offert la victoire au classement général pour 4 secondes! Les qualités indéniables de rouleur de l'Américain lui ont permis de remporter le Tour de Suisse. Il a pris la 3e place du contre-la-montre à 13 secondes de Cancellara. Fidèle à son style, il n'a jamais attaqué pendant 9 jours, mais est toujours resté avec les meilleurs (2e par exemple à Malbun). Il a profité d'un dernier chrono exigeant de 32 km pour dépasser Cunego sur le fil. C'est la deuxième plus petite marge pour un vainqueur après la seconde qui avait permis à Jan Ullrich de s'emparer du Tour de Suisse 2004 aux dépens du Suisse Fabian Jeker.

Une image peu flatteuse

Leipheimer fête sa deuxième victoire de la saison après un succès d'étape au Tour de Californie, qu'il avait terminé au deuxième rang. A 37 ans, il s'adjuge l'une des plus belles victoires de sa carrière. Malheureusement pour lui, il a toujours pâti d'une image de «suceur» de roue. Il roule toujours au même rythme et n'aime pas les à-coups. Son palmarès souffre aussi de son manque de tranchant. Il a bien remporté à trois reprises le Tour de Californie, une fois le Critérium du Dauphiné (2006), un contre-la-montre du Tour de France en 2007 et le Tour d'Allemagne 2005, mais il compte un nombre impressionnant de deuxièmes places. De surcroît, il ne s'est pas présenté à la traditionnelle conférence de presse du Tour de Suisse, ne cherchant pas à soigner une popularité déjà minimale...

Pour Fabian Cancellara, le Tour de Suisse s'achève comme il avait commencé: par une victoire. Le Bernois, parti très tôt, a été le plus régulier, même s'il ne fut pas le meilleur aux temps intermédiaires. L'Allemand Andreas Klöden l'a devancé à deux reprises, mais il s'est finalement incliné pour 9 secondes. Le quadruple champion du monde du contre- la-montre s'est octroyé à Schaffhouse sa dixième victoire d'étape sur le Tour de Suisse. Il n'est plus qu'à un succès d'étape des légendaires Ferdy Kübler et Hugo Koblet.

Il est prêt pour se lancer dans la grande aventure du Tour de France, où il sera privé de contre-la-montre lors de la première étape. «Pour moi, ce Tour de Suisse a été parfait. J'ai gagné au début et à la fin. Devant son propre public, c'est toujours un sentiment incroyable», relevait le Bernois. Il va essayer de récupérer au maximum et se contentera de disputer le championnat de Suisse en ligne le week-end prochain, tout en faisant l'impasse sur le titre du chrono jeudi.

Le Bernois va devoir aussi mettre sur les bons rails les frères Schleck, très décevants tout au long du Tour de Suisse. Le clan des frangins luxembourgeois assure qu'ils sont dans les temps pour le Tour. Ils ont dès lors bien bluffé sur les routes helvétiques. «Vous savez, dans l'équipe, on sait des choses qui n'apparaissent pas en public. Je vous assure que les frères Schleck seront prêts pour gagner le Tour», assure Cancellara.

Cancellara n'est pas le seul Suisse à s'être mis en évidence. Mathias Frank a gagné trois rangs à la faveur de sa 12e place dans le contre-la-montre et termine à un 6e rang au général qui en dit un peu plus sur les possibilités futures du Lucernois de l'équipe BMC.

Samedi, le Slovaque Peter Sagan (Liquigas) avait remporté au sprint la 8e étape arrosée entre Tübach et Schaffhouse. Déjà vainqueur à Grindelwald, Sagan a devancé facilement sur la ligne l'Australien Matthew Goss, vainqueur de Milan - San Remo, et le Britannique Ben Swift. Le Slovaque a parfaitement su exploiter le gros travail de l'équipe Leopard. Dominateur à l'arrivée des étapes, comme en témoigne son maillot bleu de leader du classement aux points, il ne disputera pas le Tour de France.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias