Jens Voigt s'approprie le record de l'heure avant la retraite

L'Allemand a couvert 51,115 km sur le nouvel anneau de Granges.

19 sept. 2014, 00:01
data_art_8404077.jpg

Jens Voigt peut prendre sa retraite avec le sentiment du devoir accompli. L'Allemand s'est approprié le record du monde de l'heure hier en parcourant 51,115 km sur le vélodrome de Granges. L'ancienne meilleure marque, propriété du Tchèque Ondrej Sosenka depuis le 19 juillet 2005, était de 49,700 km.

Spécialiste des longues échappées en solitaire, Jens Voigt espérait réussir entre 50 et 51 km. Il a fait bien mieux que tenir son pari, augmentant même nettement la cadence dans les 15 dernières minutes alors qu'il était déjà en avance sur le tableau de marche d'Ondrej Sosenka avec un peu plus de 25,3 km parcourus dans la première demi-heure.

Parti sur des bases plus rapides que le Tchèque, Jens Voigt comptait déjà 12 secondes d'avance après 10 kilomètres et 24 secondes après 20 kilomètres. Dans le dernier quart d'heure, le baroudeur gagnait même plus d'une demi-seconde au tour par rapport à son début de parcours. Il était ainsi assuré de battre Ondrej Sosenka alors qu'il lui restait environ 1'30''!

"C'est beaucoup plus que ce que j'aurais pu imaginer. Je suis donc très heureux" , lâchait Jens Voigt, qui a fêté ses 43 ans mercredi et est le doyen des détenteurs de ce record. "J'ai senti que j'avais encore beaucoup d'énergie en réserve alors qu'il me restait 20 minutes, et j'ai dès lors tout donné" , poursuivait-il.

Par rapport à Ondrej Sosenka, Jens Voigt a bénéficié d'un assouplissement du règlement décidé en mai dernier par l'UCI qui a autorisé l'emploi d'éléments modernes sur le vélo (roues pleines, prolongateur de guidon). Le Berlinois, qui met un terme à sa carrière après 18 saisons chez les professionnels, avait opté pour un vélo sec de son constructeur habituel, d'un poids de 8,15 kg avec un braquet de 55x14

En attendant les spécialistes

Jens Voigt a ouvert un nouveau chapitre dans la longue histoire du record de l'heure. Elle ne demande qu'à s'enrichir dans un proche avenir avec les tentatives attendues du Britannique Bradley Wiggins et du Bernois Fabian Cancellara.

"Fabian avait prévu de s'y attaquer cette année puis il a changé d'avis quand le règlement a été modifié" , a rappelé Voigt, coéquipier habituel du quadruple champion du monde du contre-la-montre. En conséquence, Cancellara pourrait bénéficier des données issues du record réalisé à Granges (51,115 km) s'il se décidait à se mettre en selle l'année prochaine.

Jens Voigt, l'un des bons rouleurs du peloton, n'est jamais passé pour le numéro un de ce type d'effort, surtout ces dernières années par rapport aux habituels vainqueurs des "chronos" (Wiggins, Tony Martin, Cancellara). Plus important encore, il n'a pas les caractéristiques idéales pour le record de l'heure, entre autres à cause de sa position sur le vélo et de son style peu économe sur la piste.

Rien d'étonnant dès lors à ce que le Berlinois s'attende à être dépassé à brève échéance. Dans la courte liste des candidats, le Britannique Bradley Wiggins occupe la meilleure place. A cause de son expérience de poursuiteur (double champion olympique individuel en 2004 et 2008), habitué à tourner au centimètre près sur l'anneau des vélodromes, et de son haut niveau athlétique. Il affiche le profil quasi idéal pour installer le record de l'heure à une hauteur décourageante pour ses adversaires s'il parvient à réunir tous les éléments pour une tentative qu'il a envisagée pour fin juin 2015. A confirmer. SI