Coup double pour Robert Gesink dans les Grisons

02 août 2015, 19:21

Grand espoir du cyclisme néerlandais, Robert Gesink a pris le commandement du Tour de Suisse à la faveur de son succès au terme de la sixième étape, hier entre Meiringen et La Punt, dans les Grisons. Il a rallié l'arrivée avec 42'' d'avance sur un groupe qui comprenait les Suisses Oliver Zaugg (quatrième) et Steve Morabito (septième). Au classement général, Gesink a délogé l'Allemand Tony Martin et mène avec 29'' d'avance sur le Colombien Rigoberto Uran et 36'' sur Morabito.

C'est finalement sous le soleil que les coureurs ont affronté le col de l'Albula, toit de ce Tour de Suisse avec ses 2315 mètres. Alors qu'une échappée de treize hommes avait ouvert la route depuis les premiers contreforts du col du Susten, avec entre autres le Suisse Mathias Frank, tout s'est joué à cinq kilomètres du sommet de l'Albula. Andy Schleck venait de placer son deuxième démarrage dans le col, mais le Luxembourgeois se retournait constamment, comme s'il n'était pas sûr de son fait. Pour la deuxième fois, le cadet des Schleck était rejoint par Gesink. Mais cette fois-ci, le longiligne Batave ne laissait personne revenir de l'arrière, il partait seul à la conquête de son premier succès de la saison.

«J'aurais voulu attaquer dès le début de l'Albula, mais mercredi soir, mon directeur sportif m'avait demandé d'attendre le bon moment», relevait Robert Gesink. «J'ai pu aussi compter sur l'excellent travail de Garate. Déjà présent dans la longue échappée, il m'a ensuite été très utile pour dicter le train.»

Derrière, le duo formé du Suisse Oliver Zaugg et du Luxembourgeois Frank Schleck tenta bien pendant deux kilomètres de revenir sur Gesink, mais le Zurichois manquait de puissance pour offrir un véritable relais à l'aîné des Schleck. Finalement les deux hommes étaient rejoints avant le sommet de l'Albula par un groupe de six coureurs, avec Morabito et Armstrong. Le maillot jaune Tony Martin n'était déjà plus là. Il avait lâché prise à neuf kilomètres du sommet de l'Albula.

Ce Tour de Suisse sera donc passionnant jusqu'à son dénouement, dimanche à Liestal. Huit coureurs se retrouvent dans une tranche d'une minute et une seconde. Armstrong, qui est paru à son avantage sur la fin de l'ascension de l'Albula, pourrait sans doute encore venir taquiner la victoire finale s'il s'alignait à fond dans le «chrono». En attendant, aujourd'hui, la septième étape emmènera les coureurs de Savognin à Wetzikon, près de Zurich, sur 204 kilomètres. /si

Tour de Suisse

Sixième étape, Meiringen - La Punt, 213 km: 1. Robert Gesink (PB, Rabobank) 6h20'54'' (33,601 km/h), bon. 10''. 2. Rigoberto Uran (Col) à 42'', bon. 6''. 3. Joaquin Rodriguez (Esp), bon. 4''. 4. Oliver Zaugg (S). 5. Lance Armstrong (EU). 6. Matteo Carrara (It). 7. Steve Morabito (S). 8. Fanck Schleck (Lux). 9. Roman Kreuziger (Tch), tous même temps. 10. Jacob Fuglsang (Dan) à 1'20''. 11. Andreas Klöden (All) m.t. 12. Andy Schleck (Lux) m.t. 13. Thomas Lövqvist (Su) à 1'46''. 14. Levi Leipheimer (EU) à 2'16''. 15. Gustav Erik Larsson (Su) à 2'17''. Puis: 16. Tony Martin (All) à 2'36''. 42. Gregory Rast (S) à 10'30''. 57. Martin Elmiger (S) à 16'50''. 76. Alexandre Moos (S) à 21'48''. 90. Mathias Frank (S) à 22'51''. 92. Fabian Cancellara (S) m.t. 93. Michael Albasini (S) à 22'57''. 103. Noe Gianetti (S) à 25'11''. 148 coureurs au départ, 144 classés. Abandons: Wilfried Cretskens (Be), Koldo Fernandez (Esp), Olivier Bonnaire (Fr), Jussi Veikkanen (Fin). Non-partant: Mark Cavendish (GB).

Classement général: 1. Gesink 25h18'57''. 2. Uran à 29''. 3. Morabito à 36''. 4. Frank Schleck à 38''. 5. Rodriguez à 42''. 6. Carrara à 54''. 7. Armstrong à 55''. 8. Zaugg à 1'01''. 9. Fuglsang à 1'17''. 10. Lövqvist à 1'38''. 11. Andy Schleck à 1'40''. 12. Klöden à 1'48''. 13. Leipheimer à 2'18''. 14. Martin à 2'19''. 15. Kreuziger à 2'24''. Puis: 16. Larsson m.t. 54. Moos à 22'24''. 56. Cancellara à 22'35''. 65. Elmiger à 25'49''. 68. Albasini à 28'27''. 87. Rast à 40'40''. 89. Frank à 41'36''. 131. Gianetti à 1h01'07''.