Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Cancellara et les finisseurs

19 mars 2011, 08:58

Le gotha des sprinters rêve de Milan-San Remo, la grande classique italienne convoitée aussi par les puncheurs comme le Belge Philippe Gilbert et les champions hors normes comme Fabian Cancellara. Aujourd'hui, le Bernois sera à la tête de sa nouvelle formation luxembourgeoise Leopard-Trek.

De l'Espagnol Oscar Freire, vainqueur sortant, au Norvégien Thor Hushovd, champion du monde en titre, tous les sprinters espèrent lever les bras sur le Lungomare Italo Calvino, au bout des 298 km de la «Primavera».

Course de tension extrême, la «classicissima» se joue presque toujours dans les derniers kilomètres. L'ascension du Poggio (à 6,2 km de l'arriéve) offre une ultime chance aux puncheurs avant la descente sinueuse et la longue ligne droite finale.

Fabian Cancellara sera à suivre, lui qui vient de remporter le contre-la-montre final de Tirreno-Adriatico, sa première victoire de la saison. Homme des classiques, il s'est préparé pour briller au Tour des Flandres et à Paris-Roubaix.

Oscar Freire, trois fois lauréat à San Remo (2004, 2007, 2010), sera l'un des principaux candidats à la victoire. Thor Hushovd, en grande forme, dispose d'un autre avantage: le solide Viking connaît par cœur les routes du final proches de son domicile monégasque. L'armada Garmin possède d'autres atouts avec l'Américain Tyler Farrar et l'Australien Heinrich Haussler devancé de 11 centimètres par le Britannique Mark Cavendish voici deux ans.

Côté puncheur, Philippe Gilbert sera le plus surveillé. /si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias