Calgary: Vreni et Alberto!

Deux skieurs alpins sont les vedettes des Jeux de Calgary. Sur les pentes du Mont Allen, balayées par un vent qui fausse certaines épreuves, la Suissesse Vreni Schneider réussit le doublé géant-slalom spécial, mais son exploit est mis sous l'éteignoir par celui de l'Italien Alberto Tomba, qui ne fait pas mieux mais qui, au contraire de la Glaronaise, sait mieux que quiconque se comporter face aux médias.

09 févr. 2006, 12:00

Pirmin stoppé. Pirmin Zurbriggen pouvait également prétendre trouver une place à part dans les annales olympiques: le Haut-Valaisan remporte la descente, mais l'aventure s'arrête pratiquement là. Il devra ensuite se contenter du bronze en géant, après une élimination dans le slalom du combiné et un cinquième rang en super-G.

Deux triplés. Le Finlandais Matti Nykänen est le roi des tremplins. A ses deux médailles d'or à 70 et 90 m, il ajoute celle de l'épreuve de saut par équipes, pour la première fois au programme des Jeux. La Hollandaise Yvonne van Gennip s'impose elle aussi à trois reprises en patinage de vitesse.

Witt bat Thomas. Les Soviétiques restent les maîtres en hockey cependant qu'en patinage artistique, Katarina Witt fait tourner à son avantage le duel qui l'oppose à l'Américaine Debi Thomas. L'Allemande de l'Est conserve son titre olympique, un exploit qui n'avait plus été réussi depuis Sonja Henie dans les années 30.

Divine surprise. Ces Jeux se terminent par la plus divine des surprises: Hippolyt Kempf s'adjuge la dernière médaille d'or attribuée à Calgary, dans le combiné nordique. C'est le premier titre jamais décroché par un Suisse dans ce sport. Il met un point d'orgue à un bilan helvétique exceptionnel: cinq médailles d'or, cinq d'argent et cinq de bronze, dont celle sensationnelle d'Andi Grünenfelder en ski de fond (50 km). / si