Université au-devant de jours cruciaux

09 juin 2009, 11:09

Les supporters d'Université n'ont pas fini de disserter sur leur club préféré. Lequel club n'a pas (encore?) retrouvé la sérénité nécessaire. C'est que le départ de Thibaut Petit est plutôt dur à digérer, même si la page est tournée. «Demain, je vais voir les dirigeants de Monthey», confirme le Belge. «Disons que je me rapproche de ce club.» Et si ce n'est pas Monthey? «Je retourne en Belgique! Et je tourne la page du basket féminin.»

Du côté des sponsors prêts à s'engager, les dirigeants d'Université préfèrent pour l'instant ne rien dire de plus. Certes, le nom de la Banque cantonale neuchâteloise circule. «On s'intéresse de près à tout ce qui est culture et sport», explique le secrétaire général de la banque, Giorgio Ardia. «Le projet d'Université est porteur de par le centre de formation. Ensuite, personnellement, je regrette le départ de Thibaut Petit. Et de toute façon, nous ne pouvons pas être sponsor principal, car une autre banque soutient déjà Université (réd: la Raiffeisen). Mais nous suivons son évolution avec attention.»

Le club de la Riveraine va affronter des décisions importantes ces prochains jours. Le comité devrait passer à six personnes et la participation à la Coupe d'Europe reste en pointillés. Et si Université ne participe pas à l'Eurocup, Cameo Hicks ne devrait pas rester... Katia Clément, elle, a déjà rejoint Troistorrents. /ftr