Sefolosha fera les play-off sur le billard

Manque de bol, non seulement le vaudois Thabo Sefolosha, numéro 25 d'Atlanta, ne jouera pas les play-off mais il est aussi à l'arrêt pour plusieurs mois. Le défenseur star des Hawks regardera son équipe à la TV et se fera opérer du péroné droit.

10 avr. 2015, 17:19
Thabo Sefolosha va être opéré du péroné droit et des ligaments.

Thabo Sefolosha souffre finalement d'une fracture du péroné droit. L'arrière vaudois des Hawks, qui a également été touché aux ligaments, doit se faire opérer. Son équipe d'Atlanta a confirmé qu'il ne jouerait plus cette saison. "C'est une situation très difficile pour Thabo. Nous l'accompagnerons et le soutiendrons durant sa rééducation. Nous savons que son professionnalisme et son dévouement le serviront durant cette période", a expliqué le coach des Hawks Mike Budenholzer dans un communiqué.

Obstruction à l'administration gouvernementale

Thabo Sefolosha avait été arrêté en compagnie de son coéquipier Pero Antic peu avant 5h du matin dans la nuit de mardi à mercredi à la sortie d'une boîte de nuit, après que le joueur d'Indiana Chris Copeland et deux femmes avaient été poignardés. Le Vaudois et le Macédonien, qui ne sont pas directement liés à cet incident, ont été interpellés pour avoir entravé le travail de la police alors que des officiers tentaient de délimiter la scène de crime. Sefolosha, qui boitait à sa sortie d'audience mercredi, est accusé d'obstruction à l'administration gouvernementale, de résistance à une arrestation et de trouble à l'ordre public. Il conteste les faits qui lui sont reprochés, tout comme Pero Antic. Les deux hommes devront se présenter à nouveau devant la cour le 18 juin.

Selon le site de la chaîne ESPN, l'Association des joueurs (NBPA) et les Hawks mèneraient par ailleurs d'ores et déjà leur propre enquête concernant les circonstances de l'arrestation des deux hommes. La technique d'intervention des policiers - musclée si l'on en croit les images diffusées par le site TMZ, sur lesquelles on voit cinq officiers tenter de maîtriser Thabo Sefolosha - est notamment mise en cause. Les dirigeants d'Atlanta se demandent en outre comment le Vaudois a pu être retenu pendant plusieurs heures par la police alors qu'il souffrait d'une fracture du péroné.