Votre publicité ici avec IMPACT_medias

A deux doigts d'arrêter

09 déc. 2007, 12:00

Il y a quelques mois, Patricia Würms a été à deux doigts d'arrêter sa carrière. «J'avais un peu perdu ma motivation, j'en avais un peu marre.» C'est là qu'entre en scène Sidonie Glannaz. «Nous avions déjà évolué ensemble à Guin et Singine et nous voulions absolument rejouer l'une avec l'autre. Elle m'a dit «viens à Neuchâtel!» En fait, deux ou trois entraînements ont décidé Patricia Würms à tenter l'aventure neuchâteloise. «Ça m'a plu à fond, j'ai retrouvé toutes mes émotions pour le volley. Mais j'ai quand même tenu à avertir les dirigeants et l'équipe de Guin de ma décision. Et tout s'est très bien passé.» /ftr

Votre publicité ici avec IMPACT_medias