21.02.2020, 14:39

Samir: «Comme un «Toto» suisse à Dübendorf»

Premium
chargement
Taufiq et Amal échangent de lourds secrets liés à leur Irak natal…

Cinéma Ce samedi à La Chaux-de-Fonds et à Neuchâtel, Samir présente «Baghdad in My Shadow», un film choral qui brise les tabous des sociétés arabo-musulmanes.

Récompensé par le Prix du public aux Journées de Soleure et en lice pour le Prix du cinéma suisse, «Baghdad in My Shadow» mêle les parcours d’une architecte et d’un poète qui ont dû quitter l’Irak pour Londres. Et le réalisateur suisse Samir de s’attaquer aux tabous des sociétés arabo-musulmanes, tout en pointant la vision étriquée de l’Occident…

Samir, qu’est-ce qui vous a poussé à réaliser ce film?

Après mon documentaire «Iraqi Odyssey», sur la modernisation des pays...

À lire aussi...

CinémaCinéma: les sorties de la semaine à ne pas raterCinéma: les sorties de la semaine à ne pas rater

Top