15.03.2019, 11:41

Neuchâtel: deux rencontres avec l’écrivain Wilfried N’Sondé

chargement
Wilfried N’Sondé avait reçu le prix Ahmadou-Kourouma lors du dernier Salon du livre et de la presse de Genève.

Littérature L’auteur d’«Un océan, deux mers, trois continents» est l’invité de la Semaine de la langue française consacrée cette année au continent africain. Deux rendez-vous publics sont prévus lundi à Neuchâtel.

Invité de marque de la 24e Semaine de la langue française et de la francophonie (SLFF) consacrée cette année au continent africain, l’écrivain et chanteur Wilfried N’Sondé a la particularité d’être polyglotte. Un reflet du riche parcours de l’auteur d’«Un océan, deux mers, trois continents», primé l’an dernier au Salon du livre et de la presse de Genève. Le public aura l’occasion de le rencontrer lundi à Neuchâtel.

Roman d’aventures, le livre retrace le parcours singulier de Dom Antonio Manuel né au bord du fleuve Congo au XVIe siècle. Ce Candide africain méconnu de l’Histoire, armé d’une inépuisable compassion, va affronter moult péripéties. Sa foi en Dieu et en l’homme sera mise à mal mais résiste. Wilfred N’Sondé espère que le parcours de son personnage s’avérera communicatif: «C’est par lui que je voudrais transmettre l’idée qu’il existe une humanité qui nous rassemble tous et qui mérite d’être célébrée, quelles que soient nos croyances, nos couleurs ou nos origines.»

Brazzaville, Berlin, Berne

Né à Brazzaville (République du Congo), l’écrivain a grandi en banlieue parisienne avant d’étudier à Sciences Po. En voyage à Berlin, c’est le coup de cœur: à la chute du Mur il décide de s’installer dans la mégapole «où souffle un vent d’espoir très fort». Ayant «à cœur d’apprendre l’allemand», il y vivra 25 ans.

Wilfried N’Sondé s’empresse de préciser que la Suisse ne lui est pas inconnue: il a enseigné la littérature à l’université de Berne en 2016, en tant que professeur invité. «J’ai adoré marcher dans les rues de la vieille ville, en entendant parler suisse allemand, hochdeutsch, anglais, français, africain, arabe autour de moi.»

Sa définition de la francophonie? «C’est l’ensemble des femmes et des hommes qui parlent le français dans le monde», ni plus, ni moins. «La propagation de la langue n’a pas toujours été heureuse, elle s’est parfois faite sous la contrainte… Il faut donc rester sobre dans la définition: c’est un moyen de communication, tout simplement.»

La SLFF, dont l’organisation suisse est basée à Neuchâtel, se déploie dans seize villes, y compris en Suisse alémanique. Films, spectacles, musique, dégustations culinaires, conférences, le programme permettra au public de découvrir les particularités culturelles de l’Afrique entre le 14 et 24 mars.

 

Infos pratiques

Librairie Payot, Neuchâtel, séance dédicaces avec Wilfried N’Sondé lu 18.3, 16h.
Bibliothèque publique et universitaire, Neuchâtel, salle de lecture, présentation du dernier livre de Wilfried N’Sondé lu 18.3, 18h30.

 

Contes et atelier

Un programme dédié aux enfants est agendé mercredi 20 mars avec la conteuse Flopy, de Côte d’Ivoire, et un atelier bricolage avec Aurore Sunier (l’Animatelier). 14h, mairie du Neubourg.


Top