12.07.2020, 17:11

Les Neuchâtelois ont voyagé au «Club MEN» du Musée d’ethnographie de Neuchâtel

chargement
Fanny Wobmann a proposé un moment hors du temps dans le cadre du «Club MEN».

Culture Ce week-end, le Musée d’ethnographie de Neuchâtel a invité les curieux au voyage. De nombreuses activités, pour petits et grands, étaient organisées dans le parc.

«A Lyon, j’avais le sentiment d’être en Italie. A Amsterdam, j’avais envie d’un vélo. A Madrid, je mangeais dans le plus vieux restaurant de la ville. A Auvernier, j’apprenais à conduire. A Paris, je marchais le nez en l’air. A Olten, je changeais de train.»

Face au lac et entourée de pins dignes du Sud, dans le parc du Musée d’ethnographie de Neuchâtel (MEN), l’autrice Odile Cornuz a conté des histoires de voyage à une trentaine de personnes, ce dimanche 12 juillet. Elle et sa consœur Fanny Wobmann ont proposé un moment hors du temps dans le cadre du «Club MEN».

A lire aussi : «Neuchâtel: partir en voyage avec le Musée d’ethnographie»

Du vendredi au dimanche, le MEN, en collaboration avec la Société des amis du musée, a invité les curieux à voyager, tout en restant (presque) à la maison. Des jeux, de la culture, de la gastronomie locale, de la danse, du tricot ou encore la projection en plein air du film «Les vacances de Monsieur Hulot», de Jacques Tati, étaient au programme. Le tout avec l’aide d’acteurs locaux.

Opération réussie

«L’idée est partie de l’Atelier des musées, qui s’occupe de l’animation des quatre musées de la ville. Maxime Ryser, un civiliste, y a été intégré pour développer des activités. Puis il y a eu le coronavirus. Evidemment, ce n’était pas dingue pour lui», explique le co-directeur du MEN, Grégoire Mayor. Une fois le semi-confinement levé, l’envie d’animer les lieux, tout en gardant ses distances, alors a germé.

«Le printemps, en termes de relations sociales, a été gâché. Nous nous sommes dit que beaucoup de gens ne voyageraient pas forcément hors de la Suisse cet été, et nous voulions attirer ces personnes-là», poursuit le co-directeur.

Une opération réussie, si on l’écoute: «Le public a été très varié selon les activités, mais plutôt neuchâtelois. Le bal du samedi soir a réuni 30 à 40 danseurs. Une trentaine de personnes a participé au cours de yoga et 17 à la visite guidée de notre exposition temporaire ‘Le mal du voyage’, ce dimanche», se réjouit Grégoire Mayor. «C’était un super week-end.»

A refaire? «Nous organisons souvent des animations, mais nous essayons de les lier aux thématiques de nos expositions. Le but n’est pas de faire de la concurrence aux autres établissements de la ville.»


Les idées sorties

Besoin d'inspiration pour une prochaine sortie ?

Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque jeudi des idées de sorties et l'actualité événementielle et culturelle de Neuchâtel !

Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque jeudi des idées de sorties et l'actualité événementielle et culturelle de Neuchâtel !

À lire aussi...

CultureL’histoire de Yaya Koffi contée au Musée d’ethnographie de NeuchâtelL’histoire de Yaya Koffi contée au Musée d’ethnographie de Neuchâtel

CultureLe Musée d’ethnographie de Neuchâtel met Jean Gabus à l’honneurLe Musée d’ethnographie de Neuchâtel met Jean Gabus à l’honneur

DistinctionUn film sur le Musée d’ethnographie de Neuchâtel priméUn film sur le Musée d’ethnographie de Neuchâtel primé

NeuchâtelVisite des travaux du Musée d'ethnographieVisite des travaux du Musée d'ethnographie

Top