04.12.2019, 17:12

«Le Lac des cygnes», spectacle musical de l’Orchestre de chambre de La Chaux-de-Fonds

chargement
Des marionnettes au casting du "Lac des cygnes" de l'OCC.

Création L’orchestre sort des sentiers battus avec un spectacle tout public inspiré du ballet de Tchaïkovski. A voir au temple Farel, à La Chaux-de-Fonds.

«La musique du ‘Lac des cygnes’ se laisse facilement appréhender», raconte Simon Péguiron. «D’ailleurs, beaucoup de gens en connaissent des mélodies sans forcément savoir qu’elles appartiennent au ballet de Tchaïkovski», ajoute le jeune chef qui a repris la direction de l’Orchestre de chambre de La Chaux-de-Fonds (OCC) en 2017.

Depuis son arrivée au pupitre, la formation se plaît à sortir des sentiers battus, pour aller à la rencontre du public, hors les murs. Après avoir investi la gare, la bibliothèque de la Ville ou l’esplanade Espacité, l’OCC a entrepris de revisiter le célèbre ballet russe dans un lieu a priori inattendu, le temple Farel.

D’autres artistes de la région ont été associés à l’aventure pour composer un spectacle musical animé, enlevé et tout public. Cette version du «Lac des cygnes» se veut accessible à chacun, des plus jeunes aux personnes pas forcément habituées à fréquenter les salles de concert. Une représentation scolaire est d’ailleurs au rendez-vous.

Des décors qui bougent

Pas de danseuse étoile, ni corps de ballet dans cette création: des marionnettes et les décors mouvants de Pascale Graber, avec la complicité de la comédienne Clémence Mermet, réinvestissent avec panache la romance entre Odette, condamnée à se transformer en cygne, et le prince Siegfried.

Mais la magie du conte opère, même sans tutus. Entraînées par les airs fameux de Tchaïkovski, les marionnettes se laissent parfois aller à des pas de danse, tandis que les décors de tissu et de papier se mettent à onduler au rythme de la musique. Certains éléments ont été réalisés dans plusieurs formats, histoire de rendre les impressions de distance lors des déplacements.

Proche du livret original, le texte de Roxane Tharin est écrit dans un style moderne, teinté d’ironie. «Dès le début du projet, il y a eu un travail de collaboration avec Pascale Graber. Nous avons construit la mise en scène ensemble, pour définir comment nous allions articuler musique, textes et marionnettes», raconte cette musicienne de l’OCC, passionnée d’écriture. «Concrètement, il a fallu décider qui allait raconter quoi.»

Avec «Le lac des cygnes» baigné de créativité, l’orchestre fondé en 1958 démontre une nouvelle fois que la musique classique peut se défaire de l’image souvent élitiste qui lui est associée.

Infos pratiques

Temple Farel, La Chaux-de-Fonds, vendredi 6 décembre à 20h, samedi 7 à 20h15 et dimanche 8 à 17h, entrée libre, collecte.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MusiqueSimon Peguiron veille sur l’orgue de la collégiale de Neuchâtel depuis dix ansSimon Peguiron veille sur l’orgue de la collégiale de Neuchâtel depuis dix ans

Top