14.04.2019, 21:07

Le Carnavallon a chassé le mauvais temps en boutant le feu au bonhomme hiver

chargement
A l'effigie d'un dragon cracheur de feu, le bonhomme hiver du Carnavallon a été brûlé, dimanche à Fleurier.

Carnavallon Marqué par des températures franchement basses, le Val-de-Travers a fêté sa 42e édition du Carnavallon. Dimanche, le bonhomme hiver a été mis à feu.

Boum…! À 15h01, comme le veut la tradition, un coup de canon a signifié dimanche la mise à feu du bonhomme hiver du Carnavallon. Peut-être plus que d’habitude, les gens se sont pressés sur la place fleurisanne de Longereuse pour assister à cette mise à mort du général hiver.

C’est qu’avec le froid qu’il a fait durant tout ce week-end de réjouissances carnavalesques au Val-de-Travers, il faisait bon se tenir au plus près des flammes. Les contreforts du Creux-du-Van s’étaient à nouveau parés d’un manteau neigeux durant la nuit.

Frisquet

Et cela s’est remarqué tout au long de la manifestation. Vendredi déjà, une bise dérangeante s’introduisait jusqu’à l’intérieur de la patinoire, où se tenait la partie officielle. Il aura fallu tout l’entrain des guggenmusiks et du DJ pour réchauffer la salle.

«Cette soirée ‘hit machine’ avec de la musique des années 1990 à 2000 a tout de même bien marché», note Léa Jaton, coresponsable de la communication au sein d’un comité d’organisation largement remanié par rapport à la dernière édition.
Samedi a été du même tonneau au niveau des températures, sans que cela affecte trop le nombre de spectateurs le long du cortège des enfants.

Figurants réchauffés

La même ferveur a accompagné, dimanche, le grand cortège et ses cliques bigarrées. Mais pas très longtemps. «On a pu remarquer qu’il y avait moins d’affluence pour le deuxième tour» du circuit dans les rues de Fleurier, remarque Christelle Pythoud, co-porte-parole du Carnavallon.

Tandis que les spectateurs pestaient contre la froidure, les jeunes figurants en tenue légère, à l’image des fées, grelottaient en attendant que le cortège ne s’ébranle.

Finalement tout le monde avait le sourire lors de cette édition placée sous le thème ‘Carnavallon réalise ses rêves d’enfant’. «Cela a permis d’élargir le choix des déguisements», notent les deux communicatrices.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top