17.01.2020, 12:00

La troupe du Ruau montera sur scène à Cornaux pour s’élancer dans un galop gagnant

chargement
C'est le metteur en scène qui le dit: les acteurs de la troupe ont un excellent niveau.

Théâtre Dix comédiens de la troupe du Ruau prennent leurs quartiers à l’espace Ta’tou, à Cornaux, pour rebondir dans une comédie qui a pour décor la France profonde.

C’est l’histoire d’un couple italien ruiné à cause de l’addiction au jeu de monsieur. Le duo se retrouve, avec le seul bien qui lui reste, on camping-car, dans un village français aussi tranquille que paumé, dont les habitants vivent chichement de leurs petits revenus.

Incapable de réprimer son vice, le touriste joue à une course de chevaux pour la première fois et empoche le jackpot. Dès lors, le patron du café et les habitants du patelin n’ont qu’une seule idée en tête: dépouiller l’Italien, puis le faire disparaître. Telle est la trame de «Galop gagnant», une comédie d’Edmond Laurens que présentera la troupe du Ruau, du 31 janvier au 23 février, à l’espace Ta’tou, à Cornaux.

Mise en scène de Roger Alain

«Depuis trente ans que j’évolue dans le monde du spectacle, je reconnais beaucoup aimer la mise en scène», relève Roger Alain. Notamment connu en sa qualité de ventriloque, celui-ci s’est glissé, pour la deuxième année consécutive, dans le rôle du metteur en scène des spectacles du Ruau. «Avec cette troupe, ça a bien matché, elle a un bon niveau et l’équipe est sympa.»

Comédiennes et comédiens sont établis dans un large cercle alentour, d’Estavayer-le-Lac à la Suisse alémanique. Ensemble, ils choisissent une comédie durant l’été et commencent à répéter en septembre. «Galop gagnant est une belle pièce, très vivante, dynamique et pleine d’humour», commente le metteur en scène. Avant de mentionner le travail d’Eric Zwahlen et Eric Lauper, qui se sont chargés des décors: «On oublie trop souvent de saluer leur travail, alors que l’on croirait qu’il est l’œuvre de professionnels!»

Besoin de rigoler

Au vu du succès rencontré par les pièces interprétées par des troupes régionales, Roger Alain tire un parallèle avec les besoins du public. «Les gens apprécient les comédies et les vaudevilles. Ils ont besoin de se changer les idées, de rigoler», constate celui qui écrit aussi, avec son acolyte Gérard William, le scénario de la revue de fin d’année de la troupe La Décharge, jouée de décembre à mi-janvier au Val-de-Ruz

Infos pratiques

Cornaux: espace Ta’tou, vendredis 31 janvier, 7, 14 et 21 février 2020 à 20h. Samedis 1, 8, 15 et 22 février à 20h. Dimanches 2, 9, 16 et 23 février à 17h. Portes ouvertes 1h avant les représentations.

Billets en vente à l’entrée, au kiosque du Soleil et au magasin Aux 4 saisons, à Cornaux, ainsi qu’à la papeterie du Centre, à Saint-Blaise et au CopyQuick (9, fbg de l’Hôpital à Neuchâtel. Infos sur: www.fssta.ch 

En marge du 3 Février de Saint-Blaise

Née en 2006, l’actuelle troupe du Ruau s’est produite, jusqu’en 2015, sous l’appellation Les Intermittents du spectacle. Elle a pour fief la commune de Saint-Blaise. Mais la salle de sa commune natale étant en travaux, elle s’est décalée de quelques kilomètres à l‘est, pour présenter son nouveau spectacle.

A noter que depuis 14 ans, chacune des productions se joue en marge des festivités du 3 Février, qui rendent hommage au saint patron du village.


Les idées sorties

Besoin d'inspiration pour une prochaine sortie ?

Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque jeudi des idées de sorties et l'actualité événementielle et culturelle de Neuchâtel !

Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque jeudi des idées de sorties et l'actualité événementielle et culturelle de Neuchâtel !

À lire aussi...

Evasion garantie!» pour la Troupe du RuauEvasion garantie!» pour la Troupe du Ruau

RevueA Cernier, La Décharge plonge son public dans l’épouvanteA Cernier, La Décharge plonge son public dans l’épouvante

Top