09.02.2019, 19:44

A la découverte de l'école d'arts appliqués de La Chaux-de-Fonds

chargement
1/2  

Design Les portes ouvertes de l’école d’arts appliqués de La Chaux-de-Fonds ont attiré du monde vendredi et samedi. Le traditionnel défilé de mode a clos le rendez-vous.

L’école d’arts appliqués (EAA) de La Chaux-de-Fonds a attiré des centaines de curieux, vendredi et samedi, à l’occasion de ses portes ouvertes. Le traditionnel défilé de mode a clos l’événement.

«Le sentiment général est positif, notamment en termes d’affluence», relève Emilie Voirol, directrice adjointe de l’EAA. «Beaucoup d’anciens élèves restent attachés à notre établissement et reviennent nous voir à cette occasion.»

Nombreux travaux sur mandat

Grâce aux visites guidées des ateliers, les gens ont eu la possibilité d’échanger avec les futurs professionnels pour mieux comprendre leurs tâches et leur démarche créative. «Alors, l’opportunité est excellente de faire découvrir au public les différentes étapes de création.»

Grâce à des formations exigeantes dans les domaines de la bijouterie, de la gravure, de la communication visuelle et de la décoration, l’EAA jouit d’une excellente réputation dans l’Arc jurassien et au-delà. Emilie Voirol en veut pour preuve que l’essentiel des travaux réalisés par les différentes sections de l’école répondent à des mandats, provenant tant d’entreprises privées que d’institutions publiques.

Défilé conjoint des apprentis et des Miss Neuchâtel

Dernier exemple en date: les costumes confectionnés par les apprentis de la section couture dans le cadre de l’exposition «Pôles, feu la glace» au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel. Endossées lors de la Nuit des musées, les réalisations ont à nouveau été mises à l’honneur durant les portes ouvertes.

Les spectateurs se sont retrouvés samedi sur le coup des 11h30 pour le dernier des défilés programmés, dans le hall d’entrée de l’école. Celui-ci a été réaménagé et décoré en podium pour permettre la bonne marche du défilé des apprentis. Pour ces jeunes pousses, un tel spectacle est une aubaine. Il est l’occasion de voir et surtout de faire voir leurs créations.

Les élèves défilent

Aussi, la règle veut que chaque élève défile lui-même, en portant la tenue qui a été spécialement ajustée par l’un ou l’une de ses camarades. L’exercice est certes intimidant, mais personne n’a bronché. Ils savent que défiler «fait aussi partie du métier», relève Emilie Voirol tout sourire.

Fait unique cette année: plusieurs candidates ainsi que la lauréate de Miss Neuchâtel-Fête des vendanges 2018 se sont jointes à la fête. Pour défiler, les reines de beauté portaient la même robe de soirée que celle dont elles s’étaient parées lors du concours neuchâtelois de beauté. Des robes, elles aussi, confectionnées par les jeunes couturiers de l’EAA. Un joli signe de reconnaissance!

Yoan Rithner
 


Top