Une mort brutale et absurde

14 oct. 2010, 04:15

Pour la première fois après le tragique accident du chanteur Steve Lee, les musiciens du groupe de rock suisse Gotthard se sont exprimés publiquement mardi soir. «C'est un grave coup du sort pour notre groupe», a déclaré le bassiste Marc Lynn. Ce qui s'est passé est «brutal, inexplicable et absurde».

Le groupe ainsi que l'amie de Steve Lee, Brigitte Voss-Balzerini, ont tenu une conférence de presse à Zurich, quelques heures après leur retour des Etats-Unis.

Ce qui tourmente l'ancienne Miss Suisse, au-delà de l'immense perte, c'est le fait d'avoir été aux côtés de son ami cinq secondes encore avant l'accident. Elle a fait un pas autour de la moto, mais Steve s'était déjà envolé dans les airs, a-t-elle confié.

Le groupe n'a encore rien décidé concernant son avenir. «Ce n'est pas la question la plus urgente», a dit le batteur Hena Habegger. «On doit digérer le décès de Steve, après on verra», a-t-il poursuivi.

Steve Lee, 47 ans, a perdu la vie le 5 octobre lors d'un accident au bord d'une autoroute de Mesquite, dans le Nevada. Il était parti avec des amis pour réaliser un rêve de longue date: traverser les Etats-Unis en Harley-Davidson.

Gêné par la pluie, le groupe venait de s'arrêter au bord de la chaussée lorsqu'un chauffeur de camion a perdu la maîtrise de son véhicule et terminé sa course contre les engins. Heurté de plein fouet par sa moto, Steeve Lee est décédé sur place. Une cérémonie funèbre est prévue dimanche en plein air au col du Gotthard.

Depuis le décès du chanteur, les ventes de disques du groupe ont augmenté. Le single «Heaven», qui date de l'an 2000, est le titre le plus demandé. Il a grimpé à la troisième place des charts. Au total, neuf titres de Gotthard figurent au hit-parade des 75 singles les plus vendus. /ats