Un boycott de poids aux JO

15 avr. 2008, 12:00

L'artisan japonais qui a fabriqué les boules de métal utilisées lors des épreuves de lancer de poids des trois derniers Jeux olympiques a annoncé hier qu'il allait boycotter les JO de Pékin, pour protester contre la situation des droits de l'homme au Tibet.

«Je suis déterminé. Quand un artisan dit quelque chose, il ne change jamais d'avis», a affirmé Masahisa Tsujitani, qui juge que «la Chine n'est pas qualifiée pour héberger les Jeux olympiques» à cause des événements au Tibet.

Masahisa Tsujitani, 75 ans, est considéré comme le dernier artisan du monde à fabriquer ses poids à la main, en utilisant un tour traditionnel. Les autres poids sont fabriqués à l'aide de machines contrôlées informatiquement.

Ses poids, qu'il fabrique dans un atelier en dessous de chez lui selon un processus complexe en 14 étapes, ont été utilisés par tous les lanceurs médaillés lors des épreuves masculines des Jeux d'Athènes (2004), de Sydney (2000) et d'Atlanta (1996).

Masahisa Tsujitani a expliqué que les manifestations anti-japonaises de ces dernières années en Chine, ainsi que le fait que les spectateurs chinois aient hué les participants japonais à de récentes compétitions sportives, avaient également pesé dans sa décision de boycotter les Jeux de Pékin. Il a promis que ses poids seraient de retour lors des JO de Londres en 2012. / ats-afp