Réservé aux abonnés

Traiter les troubles bipolaires

Difficile à diagnostiquer et très souvent mal soignée, cette pathologie représente un risque de suicide plus élevé que les dépressions.

02 avr. 2015, 00:01
data_art_8993091.jpg

Andreas Lubitz, le copilote de la compagnie Germanwings responsable de l'accident ayant entraîné la mort de 150 personnes, était-il bipolaire? L'hypothèse a été avancée par un quotidien allemand. S'il faut évidemment attendre les résultats définitifs de l'enquête pour pouvoir l'affirmer, une chose est sûre, cette maladie également mise en scène dans de nombreuses séries - "Homeland", "Happiness Therapy", "Six Feet Under" - reste très mal connue.

Dix ans d'attente

Il faut dix ans en moyenne pour poser le bon diagnostic, rappelle l'association Argos 2001. "Pendant toutes ces années, les pat...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois