Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Toutankhamon livrera ses secrets

15 févr. 2010, 04:15

L'Egypte va faire des révélations sur la filiation de Toutankhamon, l'un des grands mystères de l'antiquité pharaonique, sur la base d'analyses d'ADN. L'annonce aura lieu mercredi au Caire, où est exposé le trésor découvert dans la tombe du jeune pharaon de la 18e dynastie, décédé il y a plus de 3000 ans.

Le patron des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass, a déclaré être en mesure de révéler «des secrets sur la famille et la filiation de Toutankhamon, sur la base des résultats d'examens scientifiques de sa momie après des analyses d'ADN».

La plus grande confidentialité a été observée jusqu'à présent sur les résultats des examens concernant la généalogie du pharaon, qui n'aurait régné qu'une dizaine d'années autour de 1330 avant Jésus-Christ.

Zahi Hawass, opposé à ce que ces analyses soient faites à l'étranger, avait annoncé en juin 2009 que des chercheurs égyptiens allaient tenter de briser l'énigme de la filiation de l'enfant-pharaon. La momie du jeune prince proclamé roi à l'âge supposé de 9 ans a été découverte en 1922 dans un sarcophage en or massif orné de turquoises par l'archéologue anglais Howard Carter, dans la vallée des Rois, près de Louxor.

La tombe comprenait un trésor funéraire exceptionnel, notamment le masque de la momie en or massif, qui a largement contribué à faire de Toutankhamon l'un des pharaons les plus connus avec Khéops ou Ramsès II, même si son règne fut beaucoup plus modeste.

La possibilité d'une filiation avec Néfertiti, à la beauté légendaire, et un décès à la sortie de l'adolescence font que «la part romantique de cette histoire est incontestable», relève l'égyptologue français Marc Gabolde, spécialiste du jeune roi. Mais malgré d'intenses recherches, son ascendance exacte n'a pas, jusqu'à présent, pu être déterminée avec certitude. /ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias