Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Quand ça dérape entre les modèles

Vols d'insignes, pickpockets, disparitions de visiteurs... La Mecque genevoise de la voiture génère son lot de défis pour la sécurité.

13 mars 2012, 00:01
data_art_5834546

Une longue file de voitures reste figée sous le pont qui relie la gare de l'aéroport de Cointrin et Palexpo, à Genève. Dans les halles, la marée humaine qui se presse pour admirer les bolides ne se déplace guère plus vite.

"C'est le 82e Salon international de l'auto, on a une bonne expérience de la gestion de la sécurité. Mais il faut rester vigilant, il peut toujours y avoir des dérapages", tente d'articuler Philippe Echivard, chef du département opérations de Palexpo, dans le brouhaha de l'entrée. Un "bip" sonne dans son oreillette. " Ç a n'arrête pas" .

Environ 80 000 personnes circulent ce samedi entre les carrosseries. Le pic historique de 96 000 visiteurs en une journée a été atteint il y a quelques années. "C'est la plus grande manifestation annuelle de Suisse, alors naturellement, tout le reste va avec..."

Quelque 500 agents de deux entreprises privées de sécurité,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias