Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Premières joutes footballistiques

24 mai 2008, 12:00

Comme nous n'étions pas en odeur de sainteté, ma copine Caroline et moi, auprès d'un groupe d'amis à cause de... disons... notre franc-parler, nous avons été surprises d'être invitées à une petite fête d'anniversaire entre filles. Une soirée où la discussion tourna inévitablement autour de l'Euro 2008 avec ses cascades de lieux communs:

- C'est les jeux du cirque!

- Les hordes de sauvages vont bientôt débarquer.

- Et encore, dans le temps, ils étaient plus civilisés! Ils ne se tabassaient pas dans les tribunes.

- C'est la culture mondialiste, le nivellement par le bas...

Au bout de quelques réflexions de ce cru, je sentis le vent mauvais. Pour faire diversion, je tentai de dévier la conversation. Rien n'y fit. Caroline, fusillant du regard ma lâcheté, se lança dans une diatribe assassine, dont voici la substance:

- Holà, les nunuches! Doucement, vous êtes en retard d'une toute petite guerre, il me semble. Si les foules désertent les musées, c'est certainement dû, en partie, à ce genre de discours élitiste! Si les grand-messes populaires se pratiquent désormais dans les supermarchés et les actions de grâce se célèbrent dans les stades, c'est parce que les gens y trouvent leur compte. Point barre.

Je ne pus m'empêcher de renchérir: «Tout plaisir est un bien»... et comme disait l'autre: «Choisir c'est exclure!» Après ce discours, notre réputation d'emmerdeuses patentées fut définitivement scellée.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias