Votre publicité ici avec IMPACT_medias

On se lève toutes pour le beau George

01 mai 2008, 12:00

Que toutes celles qui n'ont jamais posé un regard attendri (voire gourmand ou carrément lubrique) sur le beau George me lancent la première pierre... Ah, George. Ton regard de braise. Ta lippe charnue juste ce qu'il faut. Ta tignasse poivre et sel que nos menottes fébriles rêvent de pétrir sauvagement. Tes cernes comme autant de promesses de nuits blanches et torrides. Le sais-tu? Tu es sans doute le seul mâle sur cette pauvre Terre qui nous met d'humeur partageuse. Bon, OK, on n'a pas vraiment le choix: nous devons bien être quelques centaines de millions à fantasmer sur ta charmante personne. Nous sommes même prêtes à faire l'impasse sur cette brunette un brin collante avec laquelle tu t'exhibes depuis un peu trop longtemps... Bah, tu t'en lasseras, comme des Renée Zellweger et autres Céline Balitran! Du moment que ton viril minois hante nos magazines préférés... A propos de pub, permets-nous toutefois une petite remarque, Georginet. Dans le dernier épisode de ta saga caféinée, tes traits émaciés nous ont fait craindre le pire: as-tu cédé aux sirènes des marchands de maigreur ou souffres-tu d'un mal plus profond? En plus, ça te fiche un affreux coup de vieux.

Rassure-toi, Georginou, même grabataire et ridé comme un kiwi rabougri, tu nous feras toujours défaillir. Et pour peu que tu te lances en politique, comme tu nous le promets depuis des lustres, nous pourrions presque envisager un exil chez l'Oncle Sam... What else, darling?

Votre publicité ici avec IMPACT_medias