Votre publicité ici avec IMPACT_medias

On ne chinoise pas

A deux ans des Jeux olympiques de Pékin, les autorités chinoises affirment que tout sera prêt le 8 août 2008. Elles ajoutent que la liberté de la presse sera respectée tant que les journalistes n'enfreignent pas la loi. «Avec le soutien entier du gouvernement et de la population, tous les préparatifs vont bon train, selon le calendrier prévu, a déclaré Wang Wei, secrétaire général du Comité d'organisation (Bocog). Les conditions pour le succès des Jeux sont de plus en plus évidentes», a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse tenue hier, deux ans jour pour jour avant l'ouverture de la manifestation.

10 août 2006, 12:00

Les 37 sites de compétition et les 76 destinés aux entraînements seront tous achevés fin 2007, a indiqué Wang Wei, qui a également réaffirmé que ces premiers JO organisés en Chine seraient bénéficiaires. Les responsables chinois se veulent aussi optimistes au sujet de l'environnement malgré la persistance d'un haut niveau de pollution et une congestion de la circulation automobile.

«Les médias devront obéir aux lois et aux règlements chinois»

Quelque 20.000 policiers et 10.000 bénévoles seront affectés à la sécurité et à l'accueil durant les Jeux. Le vice-président du Bocog, Jiang Xiaoyu, a par ailleurs indiqué que les études climatiques avaient montré que la période choisie pour les JO, du 8 au 24 août, ne serait pas perturbée par la pluie. Il a aussi promis que la liberté de la presse serait respectée pour les milliers de journalistes, notamment étrangers, dont certains pourraient vouloir couvrir des sujets jugés négatifs par les autorités: «S'il y a des différences entre nos normes et les normes internationales et olympiques, ce seront ces dernières qui l'emporteront dans le service qui sera offert aux médias. Bien sûr, tous les médias devront obéir aux lois et aux règlements chinois», a-t-il toutefois averti.

La cérémonie d'ouverture aura lieu le 8 août à 8 heures du soir, le huit étant le principal chiffre de chance en Chine. Les joutes chinoises seront retransmises en vrai direct à la télévision, sans les quelques secondes de décalage généralement en vigueur en Chine communiste. «Il n'y aura pas de léger différé», a affirmé Wang Wei. Jusqu'à présent, les autorités chinoises avaient laissé planer le doute sur leurs intentions.

Nombre d'événements en Chine sont retransmis en faux direct par la télévision nationale, le décalage allant souvent jusqu'à 30 secondes. La mesure a pour but d'éviter la diffusion d'actes ou de parole hostiles au gouvernement. /si-ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias