Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

On n'est pas sérieux quand on a 17 ans

François Ozon et Sofia Coppola posent leur regard sur des ados d'aujourd'hui et sur leurs manières de transgresser les règles.

17 mai 2013, 00:01
data_art_7059057.jpg

Et si les adolescents fascinaient surtout les adultes par leur aisance à mener une double vie? Les deux derniers films de François Ozon en attestent. "Dans la maison" permettait à un garçon d'inventer le récit de son intrusion dans la famille d'un copain. En compétition à Cannes, "Jeune & jolie" suit une étudiante de bonne famille qui se prostitue.

Le film fera hurler certaines féministes, lui qui postule, in fine, que faire la pute est un fantasme courant. "Pute un jour, pute toujours..." , rigole grassement un client d'Isabelle après s'être délesté de 500 euros pour se faire sucer sans capote. Cet argent, elle n'en a ni vraiment besoin, ni envie. Elle ne s'achètera pas un sac Prada comme une copine de lycée. Elle ne met un tailleur chic que pour tapiner. Alors quoi? Parce qu'il s'écarte d'une enquête sur le phénomène de la prostitution des étudiantes, "Jeune & jolie"...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias