Nasa plus forte que le lycéen

18 avr. 2008, 12:00

Un lycéen allemand de 13 ans qui disait avoir corrigé des calculs de la Nasa sur la probabilité de collision d'un astéroïde baptisé Apophis avec la Terre (notre édition d'hier) avait tort, a affirmé l'agence spatiale américaine. «Nous maintenons nos chiffres», a déclaré Dwayn Brown, porte-parole de la Nasa.

Un quotidien régional allemand avait rapporté mardi que le jeune lycéen Nico Marquardt avait calculé une probabilité de 1 sur 450 qu'Apophis entre en collision avec la Terre à partir d'observations télescopiques à l'Institut d'astrophysique de Potsdam. Selon lui, la Nasa s'était trompée en évaluant à 1 sur 45 000 la probabilité d'un tel impact.

Mais Dwayn Brown a assuré dans un communiqué que les scientifiques maintenaient leur évaluation. «Contrairement à certaines informations de presse, les services de la Nasa impliqués [dans ces recherches] n'ont pas été contactés et n'ont eu aucune correspondance avec un jeune étudiant allemand, qui prétend que la probabilité d'un impact est bien plus élevée que les estimations actuelles». / ats-afp