Musique: cela faisait 25 ans qu'on n'avait pas vendu autant de bons vieux vinyles au Royaume-Uni

Le vinyle se porte bien, merci pour lui. En 2016, au Royaume-Uni, il s'en est vendu comme jamais en 25 ans: 3,2 millions d'unités. La mort de David Bowie n'y est pas étrangère.
03 janv. 2017, 08:12
L'industrie du vinyle ne connait pas la crise. Au contraire.

Les ventes de disques vinyle au Royaume-Uni ont atteint en 2016 leur meilleur niveau depuis 25 ans, notamment grâce au succès des albums de David Bowie. Le BPI, qui représente l'industrie musicale britannique, l'a annoncé mardi. Plus de 3,2 millions de microsillons noirs ont été écoulés en 2016. Ce qui représente le meilleur score depuis 1991 et une augmentation des ventes de 53% par rapport à 2015.

"Emmenée par les ventes de David Bowie, la demande de vinyles a bondi à des niveaux pas vus depuis le début des années 90 et les fans ont également acheté en CD de la musique qu'ils ont découvert et savouré sur les services de streaming" dans des proportions inégalées, s'est félicité Geoff Taylor, directeur exécutif du BPI et des Brit Awards, les récompenses britanniques de la musique.

Effet Bowie

David Bowie, décédé en janvier, a été l'artiste de l'année en matière de ventes de disques vinyle avec cinq albums qui se sont classés dans le Top 30 des ventes de microsillons. Son ultime album, "Blackstar", a été le disque le plus vendu de l'année dans ce format. Il s'agit de la neuvième année consécutive de hausse des ventes alors que ce support semblait en voie de disparition en 2007 avec seulement 200'000 ventes, note l'organisme. Si les vinyles restent un produit de niche, ils représentent désormais près de 5% du marché des albums selon le BPI (British Phonographic Industry).

Au moins 30 titres se sont vendus à plus de 10'000 exemplaires chacun, contre seulement 10 titres en 2015. Cette bonne santé du vinyle repose notamment sur l'enthousiasme à son égard des jeunes générations nées entre les années 1980 et 2000.

 

Un phénomène qui n'est évidemment pas limité à la Grande-Bretagne: